Cet article date de plus de 4 ans

Le tremplin du redressement judiciaire

Rarement bien accueillie par les chefs d’entreprises, cette disposition peut parfois permettre de rebondir. Exemple avec une entreprise de transports de Limoges.
Rarement bien accueilli par les chefs d’entreprises, cette disposition peut parfois permettre de rebondir. Exemple avec une entreprise de transports. Intervenants : Christian Guillon, formateur chargé du recrutement, et Sacha Belaygue, directeur commercial Limousin Loctrans.
Le tribunal de commerce de Limoges a fait sa rentrée ce lundi 23 janvier.
Parmi les annonces, des mauvaises nouvelles comme l’augmentation du nombre de liquidations judiciaires.
L’institution veut miser sur la prévention pour inciter les chefs d’entreprise à demander de l’aide avant qu’il ne soit trop tard.

Car souvent, des solutions peuvent exister.
Comme dans une société de transports de Limoges, qui a vécu son redressement judiciaire comme un tremplin pour l’avenir.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société économie