Cet article date de plus de 7 ans

Un an après la catastrophe ferroviaire, Brétigny-sur-Orge rend hommage aux victimes

Des cérémonies ont lieu aujourd'hui à Brétigny-sur-Orge dans l'Essonne. De nombreuses personnalités sont sur les lieux dont l'actuel (Emile-Roger Lombertie) et l'ancien maire (Alain Rodet) de la ville de Limoges.
Il y a un an jour pour jour, plusieurs voitures du train Paris-Limoges se couchaient sur la voie en gare de Brétigny. Un des plus importants accidents ferroviaires de ces dernières décennies en France, qui causa la mort de 7 personnes et fit des dizaines de blessés.

Le ministre des transports, Frédéric Cuvillier, a déposé une gerbe sur le quai. Près de 200 victimes ainsi que leurs familles sont également sur place. A 17h14, une sirène doit retentir, après une minute de silence, le maire de Brétigny-sur-Orge doit dévoiler une plaque en hommage aux victimes. 

Les experts judicaires ont rendu en début de semaine un rapport mettant en cause "l'état de délabrement du réseau" au niveau du tronçon de voie incriminé ainsi qu'un déficit de maintenance. Dans la gare de Brétigny, Réseau Ferré de France a investi pour environ 1,5 million de travaux afin de rénover le quai et l'abri totalement détruits lors de la catastrophe. 

Reportage :
durée de la vidéo: 02 min 41
La gare de Brétigny un an après
Intervenants :
Magali Hego
Témoin du déraillement
Nicolas Méary
Maire de Brétigny-sur-Orge (UDI)
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
déraillement paris-limoges transports sncf