Un nombre démesuré d'images pédopornographiques saisies chez un habitant du Palais-sur-Vienne

C'est une affaire d'une ampleur totalement inhabituelle. Les enquêteurs ont saisi des centaines de milliers de fichiers à caractère pédopornographique chez un homme de 43 ans, résidant au Palais-sur-Vienne. Ce même homme est par ailleurs mis en cause dans plusieurs agressions sexuelles sur de jeunes mineures.

Une affaire hors norme et inquiétante, par l'ampleur des saisies effectuées par la police. Des centaines de milliers de fichiers à caractère pédopornographique ont été découverts dans l'appartement d'un homme de 43 ans, habitant au Palais-sur-Vienne (agglomération de Limoges Métropole).

Les policiers du Groupe de la protection des familles, lors de cette interpellation, se sont trouvés "en présence d’un homme désocialisé, vivant dans un appartement insalubre". Sur place, ils ont saisi  "une dizaine de disques durs, six ordinateurs portables, un vidéoprojecteur, deux caméscopes, plusieurs cartes SIM et divers supports numériques."

Lors d'une première audition, il a d'abord expliqué "n’avoir en sa possession" que "dix mille fichiers.
Mis devant les éléments de preuves réunis par les enquêteurs, il finit par avouer et estimer le
nombre de fichiers a minima à un million. Enfin, il est établi qu’un grand nombre de fichiers était
diffusé en permanence au profit d’un ou de plusieurs réseaux."

Des recherches complémentaires sur des forums numériques détournés ont aussi dévoilé "l’ampleur de son implication dans la diffusion, la captation d’images pédopornographiques", précise le communiqué de la police.

Ce même homme est également mis en cause pour "agressions sexuelles sur mineurs". Trois plaintes ont été déposées auprès des gendarmes de la Haute-Vienne par trois jeunes filles, des enfants appartenant à son entourage proche.

Auditionnée sur ces agressions sexuelles sur les trois jeunes filles, la police indique qu'il "n’en reconnaît que deux sur celles âgées de 9 à 10 ans. Il avoue avoir agressé sexuellement l’une d’elles plusieurs fois pendant des mois, alors qu'il a agressé la seconde une fois."

À l'issue de sa garde à vue, l'homme de 43 ans a été placé en détention provisoire.

Neuf faits lui sont reprochés par la justice : 
- Détention, enregistrement, diffusion, importation et consultation habituelle de l’image d’un
mineur présentant un caractère pornographique
- Agression sexuelle sur mineur de moins de 15
- Agression sexuelle sur mineur de plus de 15
- Agression sexuelle sur mineur
- Agression sexuelle sur mineur par un majeur ayant autorité

La date de son jugement a été fixée au 27 novembre 2023.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité