Vidange d'une des principales réserves en eau de Limoges

Au nord de Limoges, la retenue de la Mazelle fait depuis plusieurs mois l'objet d'une vidange complète et d'un curage de ses sédiments. Un barrage permettant un stockage de près de 2 millions de mètres cubes d'eau, fournissant 20% à 30% des besoins de Limoges Métropole. 

Au nord de Limoges, la retenue d'eau du Mazelle vidangée et curée
Au nord de Limoges, la retenue d'eau du Mazelle vidangée et curée © FTV - Pascal Coussy
La retenue d'eau de 27 hectares de la Mazelle est entièrement vide. Depuis la mi-mai 2020,  l'abaissement progressif du site a été effectué pour une vidange complète et pour un curage, le premier en 60 ans. Il a permis de retirer 40 000 mètres cubes de sédiments. 

"Ces sédiments sont notamment chargés en matières organiques, principalement le phosphore aujourd'hui reconnu responsable du développement croissant de micro-algues, de cyanobactéries qui compliquent l'utilisation de cette eau et de ses qualités pour l'alimentation en eau potable notamment" explique Marie Crouzoulon, directrice du cycle de l'eau à Limoges Métropole.

Remise en état du barrage

Certaines canalisations du barrage de 22 mètres de haut de Beaune-les-Mines seront remplacées
Certaines canalisations du barrage de 22 mètres de haut de Beaune-les-Mines seront remplacées © FTV - Pascal Coussy
Depuis 60 ans, le barrage permet de contenir les 2 millions de mètres cubes d'eau dans la retenue. Des opérations sont nécessaires afin de le maintenir en bon état : maintenance hydraulique, remplacement de certaines canalisations et de la vanne au fond de l'ouvrage.

En outre, une inspection de contrôle de l'édifice est en cours. Le coût des travaux financés par Limoges Métropole est estimé à 533 000 €. La vidange sera achevée mi-novembre 2020, la remise en eau se fera progressivement grâce aux pluies hivernales.

La 2e ressource pour Limoges et environs sera opérationnelle au printemps 2021.
Vidange d'une des principales réserves en eau de Limoges
L'agglomération de Limoges Métropole a pour projet de créer une filière autour du cycle de l'eau. "Nous avons à Limoges le Bureau de l'Office International de l'Eau, pas grand monde le sait mais c'est une réalité. On produit une eau parmi les plus pures, de meilleure qualité et surtout la moins chère de France. L'eau, c'est la richesse de demain, autour de cette thématique on doit pouvoir arriver à structurer une filière à l'image du Pôle Européen de la Céramique", plaide Guillaume Guérin, président de Limoges-Métropole.
 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement santé société