VIDÉO. "Ça fait vraiment mal au cœur...", une friperie solidaire cambriolée à l'Université de Limoges

durée de la vidéo : 00h01mn26s
À l'Université de Limoges, la friperie du BDE Limousi STAPS, destinée notamment aux étudiants dans le besoin, a été cambriolée dans la nuit du jeudi au vendredi 13 octobre 2023. Intervenant : Quentin Galvagnon (vice-président BDE Limouzi STAPS), Yoann Tioni (président BDE Limouzi STAPS) et Damien Sauveron (Doyen de la Faculté des Sciences et Techniques) Équipe : DESCUBES Cécile et JOURNIAT Olivier ©DESCUBES Cécile / France 3

À l'Université de Limoges, en Haute-Vienne, la friperie du BDE Limousi STAPS, destinée notamment aux étudiants dans le besoin, a été cambriolée dans la nuit du jeudi au vendredi 13 octobre 2023. La direction a promis de renforcer la sécurité des lieux.

Dans la soirée du vendredi 13 octobre, les étudiants bénévoles de l'Université de Limoges, en Haute-Vienne, ont eu une mauvaise surprise en rentrant dans leurs locaux. Le BDE (Bureau Des Étudiants) venait en effet de se faire cambrioler.

"Une télévision était placée sur le meuble juste ici, avec du mobilier type maison pour passer du bon temps", déplore Quentin Galvagnon, vice-président du BDE Limouzi STAPS (sciences et techniques des activités physiques et sportives), en montrant une salle désormais à moitié vide. "Juste ici, une partie des vêtements de la friperie qui était sur le portant a été volée, de même que des cartons."

Des vêtements pour les étudiants précaires

Ce matériel était destiné aux étudiants dans le besoin, toute composante confondue. Le montant du préjudice est estimé à près de 3 500 euros.

On est en colère de voir que ce service destiné aux étudiants, contre la précarité mais aussi pour le développement de l'activité physique et sportive pour tous, a été cambriolé. Ça fait vraiment mal au cœur.

Yoann Tioni, président du BDE Limousi STAPS

Les étudiants ont porté plainte. En attendant les résultats d’une éventuelle enquête de police, les autorités de la faculté ont indiqué qu'elles souhaitaient revoir la sécurisation des lieux.

"Il y a sûrement des procédures à revoir sur les passations de pouvoir ou les remises de clés du bureau", estime Damien Sauveron, Doyen de la Faculté des Sciences et Techniques. "C'est vrai pour le BDE Limousi STAPS mais également pour plein d'autres associations. On va essayer de refaire des états des lieux et bien sûr, dans l'urgence, de sécuriser."

Les étudiants ne s’avouent pas vaincus, ils prévoient maintenant d’installer des boîtes à dons de vêtements sportifs dans les facultés et les clubs de sport.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité