VIDÉO. Transport scolaire : une matinée avec les chauffeurs de l'agglomération de Limoges

durée de la vidéo : 00h01mn50s
C'est l'une des missions de Limoges Métropole : le transport scolaire dans les 20 communes de la communauté urbaine. 2800 élèves sont concernés. Exemple à Verneuil-sur-Vienne. Intervenants : Marine Lacoste, maman de trois enfants transportés / Sylvain Rongière, chauffeur de car scolaire / Nathalie Amary, responsable du service des transports scolaires - Limoges Métropole / Pascal Robert, Maire de Verneuil-sur-Vienne ©Isabelle Rio et Carole Maillard

C'est l'une des missions de Limoges Métropole : transporter les élèves des vingt communes qui dépendent de la communauté urbaine. Un budget de trois millions d'euros et une organisation à trouver, du domicile à l'établissement scolaire, primaire, collège ou lycée.

À Verneuil-sur-Vienne, commune située à une dizaine de kilomètres à l'ouest de Limoges, le bus scolaire est au rendez-vous tous les matins. Il effectue un parcours de 90 km le matin, mais aussi le soir.

Un service de porte-à-porte qu'apprécient particulièrement certains parents, comme cette mère de famille : "J'ai des horaires de travail assez atypiques. C'est vrai que le bus, c'est super pratique pour moi et pour les enfants. Ça leur permet de ne pas forcément se lever hyper tôt et aller à la garderie à 7 h 30."

Ce service de proximité assuré par Limoges Métropole permet à ceux qui le souhaitent de s'installer dans les communes rurales sans être pénalisés.
2800 élèves seront ainsi transportés cette année dans les vingt communes de l'agglomération.

Pour le maire de Verneuil-sur-Vienne, Pascal Robert, ce n'est pas encore suffisant : "Si les enfants prenaient plus de transports collectifs, on aurait moins de problèmes de circulation devant l'école. Les gens sont pressés, ils veulent déposer leurs enfants. Il y en a d'autres qui se stationnent mal, qui se garent à la place du bus."

Pénurie de chauffeurs

Davantage de transports scolaires, certes. Le hic : trouver les chauffeurs. L'agglomération se heurte à une pénurie de candidats : "Beaucoup de chauffeurs sont des retraités, ils ont déjà une pension derrière, ça fait un petit plus. Mais un jeune qui ne fait que ça... Et puis, il faut se lever de bonne heure le matin !", lâche Sylvain Rongière, l'un des chauffeurs scolaires de la tournée de Verneuil.

La solution : mutualiser le transport pour les différents établissements de la commune : maternelle et élémentaire, mais aussi collège et lycée. Même si le chauffeur doit alors s'adapter à son public.

La fonction est complètement différente. Les plus jeunes, il faut les protéger, rassurer les parents, qu'ils sachent que leurs enfants sont transportés dans les meilleures conditions. Pour les collégiens, c'est plus de la discipline, de l'encadrement...

résume Nathalie Amary, responsable du service des transports scolaires à Limoges Métropole.

Les transports scolaires de Limoges Métropole en chiffres

  • Environ 900 points d'arrêts
  • Plus de 100 circuits
  • 73 véhicules
  • Environ 60 accompagnateurs.

Tarifs et conditions sur le site de Limoges Métropole rubrique transports scolaires - lien "portail familles"

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité