Cet article date de plus de 3 ans

Un Limousin veut sauver les vers de terre

Militant pour l'environnement et passionné d'agronomie, Christophe Gatineau veut sensibiliser sur l'intérêt agricole et économique du ver de terre, de moins en moins présents dans nos sols.
© F3 - C.Descubes
Auteur du blog à succès Le Jardin vivant, Christophe Gatineau vit et cultive la terre selon les principes de la permaculture à Compreignac, en Haute-Vienne.

Son dernier combat : faire de la sauvegarde du ver de terre une grande cause nationale.
Il en est convaincu : les lombrics et autres vers annelés sont les premiers marqueurs de la biodiversité.
Pourtant, à cause des pratiques agricoles et notamment des pesticides, cette espèce est aujourd'hui en voie de disparition.
Il réclame qu'elle soit protégée au même titre que certaines espèces d'oiseaux ou d'insectes.

Car le ver de terre est l'auxiliaire indispensable de l'agriculteur et du jardinier.
Il creuse des galeries pouvant aller jusqu'à 2 mètres, aère le sol, digère la matière organique et conserve tout bonnement la vie du sol, sans laquelle rien n'est possible.

Christophe Gatineau publiera à l'automne "L'éloge du ver de terre", chez Flammarion.
Son projet, sélectionné par le ministère de la Transition écologique et solidaire dans le cadre d'un appel à projets d'initiative citoyenne, est en tous cas plébiscité par les internautes.

Disparition des vers de terre


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture environnement société