Cet article date de plus de 5 ans

Métiers de bouche : l'apprentissage a du bon

Alors que François Hollande doit détailler son plan d'urgence pour l'emploi le 18 janvier 2016, intéressons-nous à l'apprentissage. Le chef de l'Etat a annoncé vouloir renforcer le dispositif. En Limousin, la filière viande séduit encore les jeunes.
500 000 formations supplémentaires pour les chômeurs et un "effort" sur l'apprentissage : lors des ses vœux aux Français, le président de la République a annoncé un plan d'urgence pour l'emploi. François Hollande doit en donner des détails le 18 janvier prochain et notamment sur l'apprentissage. Un dispositif qui permet aux jeunes d'acquérir une formation professionnelle entre pratique et théorie. Le Limousin dispose d'une vingtaine de Centres de Formation des Apprentis (CFA) qui accueillent environ 3700 apprentis (chiffres 2013-2014), dans les secteurs du bâtiment, de l'automobile, des services ou encore dans les métiers de bouche...


Rencontre avec Aurélien, 15 ans, qui a choisi la filière "boucherie".
durée de la vidéo: 01 min 52
Quel avenir pour l'apprentissage ?

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société emploi économie apprentissage