Cet article date de plus de 8 ans

La mise en examen de la directrice des Ehpad de Châlus et Nexon fait suite à plusieurs plaintes pour harcèlement moral

L'ARS, l'agence régionale de santé a suspendu la directrice de ses fonctions suite à sa mise en examen survenue le 16 janvier dernier. 
C'est le soulagement qui règne aujourd'hui parmi le personnel de l'ehpad de Châlus qui compte une centaine de salariés. 

En 2009, trois d'entre eux ont porté plainte pour harcèlement moral. 

Certains font état d'un climat de peur, de reproches, de brimades.

Selon l'ARS, la directrice suspendue nie les faits qui lui sont reprochés.

Un directeur par intérim vient d'être nommé.  


dans ce reportage tourné à Châlus, interviennent

Marie-Christine Harel, infirmière (FO)

Alain Brézaudy, maire de Châlus

François Négrier, directeur de l'offre médico sociale

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice santé