• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Un sentier de la mémoire à Nexon où un camp d'internement a existé durant la 2nde guerre mondiale

 Camp d'internement de Nexon durant la seconde guerre mondiale / © France 3 Limousin
Camp d'internement de Nexon durant la seconde guerre mondiale / © France 3 Limousin

Il ne reste rien de ce camp d'internement installé durant la 2nde guerre mondiale à Nexon. Dans ce lieu, des centaines de personnes ont été enfermées et beaucoup ont été déportées dans les camps de la mort. Une page dramatique peu connue de l'histoire de la Haute-Vienne.

Par Angélique Martinez

Ce centre spécial de Nexon avait été créé pour interner les "étrangers indésirables".
Il a fonctionné durant 5 ans, de 1940 à 1945. Il était composé de 17 baraques entourées de fils de fer barbelés et surveillés par quatre miradors.
Ce centre pouvait accueillir jusqu'à 1600 prisonniers : des opposants politiques et des Juifs.

Les Juifs étrangers arrêtés dans le secteur de Limoges par la police et la gendarmerie française, sur ordre du gouvernement de Vichy, furent internés à Nexon. C'est de là qu'ils furent transférés au camp de Drancy puis déportés vers des camps d'extermination Auschwitz et Treblinka particulièrement. 

Les conditions de vie dans le camp de Nexon étaient très difficiles et bon nombre d'internés souffraient d'un manque d'hygiène et de malnutrition. 


Combien d'hommes, de femmes sont passés par le camp de Nexon ? Impossible à définir, mais le sentier de mémoire, tout juste inauguré,  rappelle  leur histoire, comme la rafle de 458 juifs, la nuit du 29 aout 1942.

Après la guerre, le camp disparaît pour laisser la place à des maisons, et au témoignage d'une stèle.

Le sentier de la mémoire de Nexon a été inauguré le 28 avril 2018 / © France 3 Limousin
Le sentier de la mémoire de Nexon a été inauguré le 28 avril 2018 / © France 3 Limousin


Aujourd'hui le sentier de mémoire descend jusqu'à la gare, là où des juifs, des tziganes, des résistants ont pris le train pour d'autres camps, avant parfois la déportation.
Des panneaux rappellent cette histoire aux promeneurs.



France 3 Limousin -Inauguration d'un sentier de la mémoire à Nexon - 29/04/2018
Reportage de France Lemaire et Thomas Milon Paul Lacore, habitant de Nexon. Daniel Périgaud, membre de l'AFMD (Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation), Camille, 11 ans

 

Sur le même sujet

Interview d'Olivier Falorni

Les + Lus