Opération Tranquillité Vacances : désormais, c'est toute l'année

Faire surveiller son logement par les forces de l’ordre, lorsqu’on s’absente, c’est maintenant possible tout au long de l’année. Étendu  hors périodes de congés scolaires, le dispositif conserve néanmoins son appellation : Tranquillité Vacances. 
Une patrouille de la Gendarmerie nationale surveille une maison, dans le cadre de l'opération Tranquillité Vacances
Une patrouille de la Gendarmerie nationale surveille une maison, dans le cadre de l'opération Tranquillité Vacances
Connaissez-vous l'opération Tranquillité Vacances ?

Créée en 1974 pour lutter contre les cambriolages, elle permet de faire surveiller une habitation ou un commerce vacant par la police ou la Gendarmerie.

Tranquillité Vacances, c’était d’abord pendant les congés d'été, entre fin juin et début septembre puis, à partir de 2009, le dispositif a été élargi à l’ensemble des vacances scolaires.
C’est désormais toute l’année que vous pouvez y avoir recours.  

Tranquillité Vacances, c’est gratuit

Pour bénéficier de la surveillance de sa résidence lorsqu’on part en congés, il faut en faire la demande.

Il y a un formulaire – à télécharger sur le site du gouvernement – à remplir, précisant la période d'absence, les coordonnées de la personne à prévenir en cas d'urgence et l'adresse de son lieu de villégiature.

Le formulaire doit être envoyé, ou déposé, au commissariat ou à la Gendarmerie dont le domicile dépend. La surveillance peut alors commencer.

Pour la Gendarmerie nationale, cette surveillance est facilitée grâce à un logiciel qui permet aux patrouilles de géolocaliser les logements et de programmer des passages réguliers mais aléatoires.

Tranquillité Vacances entre dans les missions de service public des forces de l'ordre, le dispositif est donc gratuit.

Tranquillité Vacances : c'est toute l'année ©France 3 Limousin

 

Quelques précautions à prendre

Tranquillité Vacances, c’est bien, à condition de limiter les risques de visites indésirables…

Alors, prévenez vos voisins de votre absence et demandez-leur de jeter, eux-aussi, un coup d'œil sur votre logement.

Ne laissez pas de clés dans un pot de fleurs par exemple, ni aucun objet qui permettrait à un intrus de casser un volet ou une vitre pour entrer.

Faites relever régulièrement votre boîte à lettres ou faites suivre votre courrier, pas de message signalant votre absence sur votre répondeur.

Enfin, attention à vos publications sur les réseaux sociaux !

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité société vacances sorties et loisirs