Plan de relance en Haute-Vienne : un guichet unique pour les entreprises

Un guichet unique a été créé ce mercredi 24 février 2021 par la Préfecture et la CCI pour permettre aux industries et aux entreprises d'accéder au mieux aux nombreux dispositifs du plan relance ouvert par le gouvernement en septembre dernier. 

Visite de Jean Baptiste Djebbari Ministre délégué chargé des transports à l'entreprise Texelis à Limoges le 18.12.2020
Visite de Jean Baptiste Djebbari Ministre délégué chargé des transports à l'entreprise Texelis à Limoges le 18.12.2020 © MAXPPP - LPC Thomas Jouannaud

France relance est un plan de 100 milliards d’euros, dont 40 milliards issus de l’Union Européenne, une feuille de route pour la refondation économique, sociale et écologique du pays suite à la crise sanitaire. Il a vocation à s'adresser à tout le monde : les particuliers, qui trouvent par exemple des primes pour rénover leur logement, les associations, les collectivités territoriales, les maires pour développer leur territoire, avec une ambition : booster l'économie sous toutes ses formes mais dans le bon sens, en tenant compte par exemple de la transition climatique, agricole ou de la compétitivité des entreprises.

Présenté en septembre dernier, ce plan de relance va au-delà des mesures urgentes mises en place au début de la crise, à savoir les délais de paiement d'échéances sociales et/ou fiscales, la remise d’impôts directs, l'aide au paiement des loyers, le fonds de solidarité, le prêt garanti par l’Etat,  le rééchelonnement des crédits bancaires, le dispositif de chômage partiel, le plan de soutien aux entreprises françaises exportatrices... pour une enveloppe de 470 milliards d’euros. L'objectif est de ne pas s'enfoncer dans les conséquences de la crise sanitaire, au contraire, d'en sortir le plus tôt possible.

Près de 65 dispositifs d'aides, rien que pour l'industrie

L'enveloppe budgétaire de ce plan de relance a vocation à se retrouver sans tarder dans l'économie, pour que les effets se ressentent au plus vite. Tous les secteurs sont concernés. Il y a donc urgence à faire connaître ce plan de relance auprès de tous les acteurs éligibles. En Nouvelle-Aquitaine, ce sont ainsi à ce jour 15 millions d'euros de subventions déjà mobilisés par France Relance pour diversifier des activités, moderniser des procédés de fabrication et ainsi pérenniser la présence de ces industries en Nouvelle-Aquitaine.

Des entreprises en bénéficient déjà en Limousin. Parmi les projets présentés pour prétendre à ce fonds d'accélération d'investissements industriels, 7 entreprises limousines ont été retenues :

  1. la société POUDREX (Corrèze) pour une extension immobilière et l’achat d’une machine grenaillage à charge suspendue traversante
  2. l’entreprise BLOCFER (Corrèze) pour soutenir la modernisation et la robotisation de son outil de production 
  3. les Ateliers PINTON (Creuse) pour des investissements visant à moderniser et renforcer la capacité de production 
  4. l’entreprise CHAMPEAU (Haute-Vienne) pour la modernisation de son outil de production 
  5. l’entreprise BERNARDAUD (Haute-Vienne) pour la modernisation de son site de production de porcelaine, en introduisant de nouvelles technologies de mise en forme, d’impression et de décoration
  6. la société TEXELIS (Haute-Vienne) pour se doter d’un outil de gestion des données techniques essentiel à son développement stratégique.
  7. le groupe VALEO (Haute-Vienne) pour de la recherche et développement.

Les autres entreprises ont leurs chances jusqu'au 30 décembre 2022. Attention cependant, l'enveloppe budgétaire sera peut-être épuisée avant cette échéance. Les projets susceptibles d'être financés par le plan de relance doivent être mûrs, réalisables dans les six mois de la demande. La priorité est en effet donnée aux projets stoppés nets par la crise sanitaire. La première des démarches est de vérifier son éligibilité.

Préfectures, CCI, Direecte, Ademe multiplient les rencontres pour coordonner leurs actions. En Haute-Vienne, un guichet unique a été créé ce mercredi 24 février pour centraliser les démandes et les démarches des groupes industriels, petites et moyennes entreprises mais aussi celles à taille intermédiaire c'est-à-dire entre 250 et 5000 salariés, intéressés par ces dispositifs.

Pour ce guichet unique, un seul numéro à composer : 05 55 45 15 15 et cette adresse planderelance@limoges.cci.fr

Rien que pour l'aide aux industries, il existe pas moins de 65 dispositifs. Il apparait donc indispensable d'accompagner au mieux les entreprises en rendant plus fluide l'accès à ces aides. "Le but est d'éviter à l'entreprise un parcours du combattant pour accéder au dispositif qui lui convient" souligne Fanny Villegier, référente industries et financements d'entreprises à la CCI de la Haute-Vienne.

Calendrier des appels à projets

La rénovation énergétique pour booster le bâtiment

Privilégiant l'efficacité écologique et économique de cette relance, la rénovation énergétique des bâtiments publics et universitaires est l'un des premiers chantiers lancés. 24 projets sont retenus en Haute-Vienne, 23 en Corrèze, 9 en Creuse. Des projets retenus pour leur performance énergétique et leur capacité à être mis en oeuvre rapidement. L'objectif est bien sûr d'une part, de réduire l'impact carbone des bâtiments de l'Etat et, d'autre part, de relancer les filières locales du bâtiment en favorisant les artisans, les TPE et PME du territoire. A la clé, le maintien de l'emploi, voire des recrutements de nouvelles compétences, le nombre de 20000 emplois créés en France dans ce secteur étant avancé pendant  la durée de ce plan, entre 2021 et 2023, date de livraison des chantiers.

Un hic cependant : la saturation commence déjà à se faire sentir dans les carnets de commande de nombreuses entreprises du BTP.

 

 

 

 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie covid-19 société