• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Un policier municipal de Feytiat violemment agressé

Les faits ont eu lieu mardi soir à Panazol (Illustration) / © France 3 Limousin
Les faits ont eu lieu mardi soir à Panazol (Illustration) / © France 3 Limousin

Les faits se sont déroulés ce mardi 10 septembre dans la soirée à Panazol, autre commune proche de Limoges. L’auteur des coups n’avait pas apprécié une verbalisation il y a plusieurs mois.  
 

Par François Clapeau

Ce mardi soir, devant un gymnase de Panazol, un policier municipal de Feytiat qui n’est pas en service accompagne son fils pour une inscription à une activité sportive.

Il rencontre alors un habitant de Feytiat qu’il a verbalisé quelques mois plus tôt, pour un stationnement gênant devant une école.
L’homme s’énerve et frappe violemment le policier, devant son fils. Il frappe encore quand le policier est à terre.

C’est un témoin qui intervient et qui parvient à stopper l’agresseur.  
La victime souffre de traumatismes au visage et doit être hospitalisée au CHU.

La police nationale est également intervenue ; l’auteur des coups est identifié, et une action judiciaire est ouverte contre lui.

La mairie de Feytiat va porter plainte ; ce mercredi matin, le maire de Gaston Chassain a réuni le personnel de sa commune pour faire front commun face à "cette évolution inquiétante de la société".
Il déclare dans un communiqué : "Je suis particulièrement choqué par cette agression, alors que le policier était en civil en présence de son jeune fils pour une activité privée et familiale, ce qui montre à quel point nous sommes vulnérables devant l’inconscience de certains de nos concitoyens."

Feytiat est une commune de 6 000 habitants qui compte deux policiers municipaux.
 

Sur le même sujet

À Périgueux, le vélo ça roule !

Les + Lus