Un gant "spécial coronavirus" fabriqué par l'entreprise Agnelle à Saint-Junien

Depuis le début du confinement, la ganterie Agnelle à Saint-Junien avait cessé toute activité. Cette manufacture familiale créée en 1937, synonyme de luxe et de qualité, a redémarré son activité le 20 avril pour produire un gant spécialement adapté aux contraintes sanitaires du moment.

Les gants "spécial coronavirus" seront en vente rapidement sur le site marchand de la manufacture Agnelle
Les gants "spécial coronavirus" seront en vente rapidement sur le site marchand de la manufacture Agnelle © Pascal Coussy / France Télévisions
Dans la manufacture Agnelle de Saint-Junien, on a plutôt l’habitude de travailler le cuir, un savoir-faire pratiqué depuis 1937. Mais nécessité fait loi : avec la pandémie, la vénérable manufacture gantière s’est reconvertie aux gants en tissus.

Après avoir habillé les mains célèbres du monde entier, de Mélania Trump à Beyoncé, les gants Agnelle vont désormais protéger du virus, sans rien perdre en chic et en qualité. 

On a plutôt l’habitude de se protéger l'hiver, avec des gants en cuir et des doublures explique Sophie Grégoire, présidente de la Ganterie Agnelle. Là, étant donné que nous allons ressortir à partir du 11 mai, j'ai pensé à utiliser une matière plus légère. Cela permettra de garder ses gants toute la journée, sans avoir à les enlever.

Depuis le 20 avril 2020, les gantières sont donc revenues dans l’atelier pour préparer le prototype du gant "spécial Coronavirus".

Ses caractéristiques, c’est qu’il sera lavable, et qu'il est fait avec du polyester, un tissu. Vous pourrez vous en servir pour utiliser votre téléphone détaille Evelyne Bouleau, gantière, puisqu'on a mis sur le bout du pouce et de l'index un morceau de cuir. C'est un cuir tactile, ajoute Olivier Granet, coupeur gantier, ce sont nos peaux habituelles : de l'agneau. 

Ces gants devraient être rapidement disponibles à la vente sur le site internet de la manufacture au tarif de 45 euros.

Bientôt des masques 


A la demande de la ville de Limoges, la ganterie Agnelle va aussi se lancer dans la fabrication de masques en tissu.

Je suis en train de travailler sur un masque qui sera en effet un peu plus luxe, plus "mode", nos deux stylistes sont en train d'y travailler, car on parie que ce sera un élément esthétique » Sophie Grégoire, Présidente de la Ganterie Agnelle


D'autres entreprises limousines du luxe s'adaptent à la situation sanitaire comme Weston ou Le Tanneur qui se mettent elles aussi à fabriquer des masques.

 
Un gant "spécial coronavirus" fabriqué par l'entreprise Agnelle à Saint-Junien ©France Télévisions
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter