Musée du dessin de presse : Bordeaux et Saint-Just-Le-Martel ne sont plus concurrentes

Pierre Hurmic, le nouveau maire de Bordeaux, a fait savoir que sa ville n’était plus candidate à l’installation d’un musée du dessin de presse, au détriment du centre international qui existe déjà à Saint-Just-Le-Martel.
 
© France 3 Limousin
C’est à travers un message sur les réseaux sociaux que le maire de Bordeaux a fait connaître sa position officielle sur la création d’un musée du dessin de presse :
 

Nous n'envisageons pas d’acheter clé en main un nouveau musée, d'autant que d'autres villes comme Saint-Just-le-Martel ou Angoulême seraient plus pertinentes de par leurs spécificités. Nous ne favoriserons pas la ville "magnétique", qui veut tout attirer au détriment des périphéries.

Pierre Hurmic, maire de Bordeaux

Cette annonce ravit Les organisateurs du salon de la caricature, de dessin de presse et de l’humour de Saint-Just-Le-Martel. Philippe Henry, le co-président, reste toutefois prudent :
 

Il reste encore plusieurs autres villes en lice. Au final, c’est le gouvernement qui décidera.

Philippe Henry, co-président du salon de la caricature, de dessin de presse et de l’humour.

Polémique

En janvier 2020, Franck Riester, qui était alors ministre de la culture, a annoncé la création d’une maison du dessin de presse quelque part en France, au moment de la commémoration des 5 ans de l’attentat de Charlie Hebdo.

Sa déclaration a fait l’effet d’une bombe en Limousin, où le salon international de la caricature, du dessin de presse et de l’humour, venait de fêter ses 38 ans d’existence. Philippe Henry, son co-président, déclarait à l’époque :
 

Nous sommes reconnus dans le monde entier, mais apparemment à Paris, on ne nous connaissait pas.

Philippe Henry, co-président du salon de la caricature, de dessin de presse et de l’humour.


Franck Riester a chargé Vincent Monadé, directeur du centre national du livre, d’une mission exploratoire visant à déterminer l’endroit le plus propice pour installer le musée du dessin de presse. Paris, Strasbourg, Saint-Just-Le-Martel et Bordeaux se sont portées candidates.
 
Reportage du 12 Janvier 2020.


Bordeaux jette l’éponge

Il y a quelques jours, Vincent Monadé s’est rendu à Bordeaux. Il n’a selon ses dires pu obtenir aucun rendez-vous avec un élu de la nouvelle majorité.
 
Le chargé de mission va rendre son rapport dans la 1ère semaine de septembre à Roselyne Bachelot, nouvelle ministre de la culture.

Du côté des artistes, les caricaturistes du monde entier qui fréquentent la maison installée en Haute-Vienne, on craint que le travail des bénévoles qui s’activent depuis près de 40 ans près de Limoges ne soit pas réduit à néant. Pour Bidu, dessinateur bien connu en Limousin :
 

Ça reste un soulagement que Bordeaux ne soit plus candidate car le salon de Saint-Just est vraiment historique au niveau du dessin et fait partie de l’identité limousine.

Bidu, dessinateur

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture polémique société