Sécheresse : deux plants de légumes plantés dans les green des golfs de Limoges et de Panazol

Publié le Mis à jour le
Écrit par Isabelle Rio .

C'est une action militante du mouvement Extinction Rebellion Limoges pour sensibiliser les golfs de la Porcelaine à Panazol et de Saint-Lazare à Limoges au partage de la ressource en eau. Alors que la sécheresse est extrême avec un mois de juillet le plus chaud et sec jamais enregistré, une dérogation préfectorale autorise en effet l'arrosage des green.

La Haute-Vienne, comme la Creuse et la Corrèze ainsi que bon nombre de départements partout en France, ont basculé en situation de crise sécheresse, soit le plus haut niveau des mesures de restriction et d'interdictions d'usages de l'eau. Pour éviter que l'eau potable soit gaspillée ou utilisée pour des usages non indispensables, les préfectures s’appuient sur des arrêtés-cadres et un guide édité par le ministère de la transition écologique. Mais elles s'adaptent aussi à la réalité de leur territoire pour établir la liste de ce qu'elles autorisent, limitent et interdisent.

Les green des golfs de la Porcelaine et de Saint-Lazare bénéficient d'une dérogation nocturne pour l'arrosage des green, au motif que l'entretien de ces parcelles est techniquement difficile et coûteux.

Une explication économique qui ne peut être recevable aux yeux des militants du collectif national Extinction Rebellion qui a une antenne à Limoges, et ce en pleine urgence climatique. Ce mouvement de désobéissance civile et non-violent a planté symboliquement dans un des green du golf municipal de Saint-Lazare ainsi qu'au golf de la porcelaine à Panazol, un plan de salade et un plan de tomates assoiffés.

Les membres du collectif dénoncent un accaparement de l’eau pour un loisir dit de privilégiés "On questionne la priorité que l’on donne à l’usage de l’eau, sur la place et la légitimité du loisir, on a besoin de faire le lien entre la justice climatique et la justice sociale parce qu'on parle de la même chose. Ce n'est pas la remise en question de la pratique du sport en lui-même que nous demandons, mais celle des moyens mis en oeuvre et notamment sa dépense énergique qui n'est plus soutenable aujourd'hui, même hors période caniculaire puisque l'eau va devenir un bien rare qui devra dans l'avenir être d'abord attribué aux besoins primaires, comme le soulignent les experts du GIEC".

Dominique Merle, vice-président du Golf de la Porcelaine à Panazol, précise "évidemment nous travaillons en liaison avec la préfecture, nous suivons strictement les restrictions, c’est pour cela que nous n’arrosons plus que les green, le parcours fait 75 hectares, les green c’est moins de 1ha, nous consommons donc 100m3 d’eau par jour".

Et d'ajouter que le golf de la Porcelaine a changé son système d'arrosage il y a trois ans, pour diviser par deux sa consommation d'eau et arriver ainsi à un arrosage moyen de 350m3. "Nous utilisons l'eau de nos deux étangs par captation, ainsi que les eaux de ruissellement donc l'eau de pluie pour le reste du parcours". 

Pour l'Association Sources et rivières du Limousin, il faut vraiment s'interroger sur qui doit faire des efforts, qui doit arrêter "on peut arroser si on a de la ressource stockée au préalable. Pour les prélèvements en eau courante, les règles ont été négociées avec le ministère en 2019 et les golfs ont réussi à obtenir une autorisation de poursuite d'activité en été. Ce qui est très étonnant en Haute-Vienne, c'est que les mesures prises et notamment pour les golfs sont illégales dans le sens où la Haute-Vienne va en deça de ce que prévoit la règlementation nationale puisque dans son arrêté, la Préfecture n'est ni précise ni claire, par exemple en omettant de dire que l'arrosage doit être limité à 60% de l'arrosage habituel et aux green, tant mieux si les golfs le savent de leur côté".

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité