SNCF : les trains bloqués entre Brive, Limoges et Paris. Quid de l'entretien et de la modernisation des voies ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par Caroline Huet avec Martial Codet-Boisse

Le déraillement d'un train de marchandises à Issoudun le 2 décembre bloque la circulation jusqu'à au moins ce jeudi. Quel entretien et modernisation des voies ? Limoges à 2h49 de Paris en 2025 ?

2h49 de trajet entre Limoges et Paris en 2025. C’ est l’ objectif  toujours affiché !

Sur la ligne POLT, le renouvellement du parcours ferroviaire est en marche, avec notamment des trains-usines capables de changer 500 m de voies en une journée. 1,6 milliard d'euros sont investis pour régénérer les voies, c'est à dire les « remettre à niveau ».

Mais en plus du renouvellement des rames, des travaux de modernisation de l’axe sont nécessaires.

"C'est une ligne qui a besoin d'investissements, les investissements sont là. Pendant longtemps elle en a peut-être manqué mais aujourd'hui il y a des investissements de l'Etat pour ce train. Il y a aussi de nombreux investissements de SNCF Réseau et de l'Etat sur l'infrastructure et ils sont nécessaires", argumente Isabelle Gallardo,

responsable projet SNCF.

Limoges-Paris en 2h50, c'était avant !

Limoges-Paris en 2h50, ce n’ était pas une promesse en 1967 mais bel et bien une réalité à bord du Capitole dont le concept se résumait en quelques mots : rapidité, confort, prestige et sécurité !

Des qualificatifs que l’on ne retrouve pas dans les propos des usagers cinquante ans plus tard.

On n'est jamais sûr d'arriver à l'heure. C'est très stressant lorsqu'on a, ou des correspondances à Paris, ou des rendez-vous, ou des avions à prendre...

Un coup c'est une bombe, un colis piégé, un sanglier qui traverse la voie, des feuilles en travers, on ne sait pas. Si vous voulez tuer la ligne, vous ne faites pas mieux !

Cela pose la question de l'abandon total de Limoges et du centre de la France.

Que s’ est-il passé ?

La grande vitesse à Limoges, un espoir déçu depuis quarante ans. Train pendulaire, LGV Limoges Poitiers et même Hyperloop, les Limousins auront surtout vu défiler les projets et les engagements non-tenus. 

 "Il faut même se fixer le cap d'aller vers les 2h30. C'est à notre portée", claironnait Jean Castex, ancien premier ministre.

Et pourtant, le service public ferroviaire continue de se dégrader.

 "Ce que l'on vit avec l'arrêt en ce moment à cause du déraillement à Issoudun, il y a plusieurs dizaines d'années, on aurait trouvé une solution de substitution pour les voyageurs, explique Benoît Lematelot de CGT-Cheminots en Limousin. On les aurait amené jusqu'à Limoges et les faire descendre plus bas."

Aujourd'hui la question reste ouverte, le désenclavement ferroviaire du Limousin, c'est pour quand ?

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité