Une scierie de Haute-Vienne participe à la reconstruction de Notre Dame de Paris

Cocorico limousin ! La charpente et la flèche de Notre Dame de Paris seront haut-viennoises. Les chênes de leur reconstruction sont sciés ce jeudi 14 octobre à la Chapelle-Montbrandeix en Haute-Vienne.

Les 27 chênes centenaires sont arrivés à la Chapelle-Montbrandeix, dans la Haute-Vienne. Ils ont grandi dans l'Allier, et ont été choisis sur pied, sélectionnés dans la forêt de Tronçay par les responsables de la scierie Mazières. 

Une fierté

C'est un plaisir de travailler des bois prestigieux et majestueux

Stéphane Mazières, président de la scierie

A la scierie Mazières, c'est une journée historique, et on ne cache pas sa fierté de participer au chantier de Notre-Dame. "Un chantier de cet ampleur! explique Stéphane Mazières, le président de la scierie, tout le monde sera content d'avoir travaillé pour ce monument."

Les étapes

Les chênes ont été choisis en fonction de leur âge, pour leur taille et parce qu'ils sont droits. Certains pèsent huit tonnes. Dans la scierie, ils sont débités en poutres, mais avant de passer entre les mains des charpentiers de Notre-Dame, il s'écoulera encore plusieurs mois.

Après leur découpe à la scierie, ils seront entreposés en région parisienne, un an, le temps nécessaire pour sécher.  

30 ans de film d'aventures : l'édition 2021 des Ecrans de l'Aventure à Dijon

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
notre-dame de paris culture patrimoine