Valls vote Macron : les réactions en Haute-Vienne

Le PS en plein chaos. Manuel Valls a mis fin au suspens. Il votera Emmanuel Macron dès le 1er tour de la présidentielle. Un camouflet de plus pour Benoît Hamon.

Manuel Valls a annoncé qu'il voterait pour Emmanuel Macron au premier tour de l'élection présidentielle. Cette prise de position fait des vagues en Haute-Vienne. Le département abrite une des plus anciennes fédérations du PS.
Manuel Valls a annoncé qu'il voterait pour Emmanuel Macron au premier tour de l'élection présidentielle. Cette prise de position fait aussi des vagues en Haute-Vienne. Le département  abrite une des plus anciennes fédérations du PS.

Lors des primaires la majorité des cadres du PS haut-viennois avaient soutenu l'ancien premier ministre. Mais une fois Benoit Hamon désigné, ils s'étaient rangés derrière lui. Certains néanmoins traînaient un peu des pieds à l'instar de Daniel Boisserie, député maire de Saint Yrieix la Perche, qui comprend la position de son mentor en politique. "Il attendait vraiment que Benoit Hamon puisse s'impreigner de son programme, ce qui n'a pas été le  cas, on a bien senti que Benoit Hamon est allé plus vers Mélenchon et les verts que vers Manuel Valls".

Le PS tremble


Le PS est déchiré. Pour autant "il n'y a pas de risque d'éclatement en Haute-Vienne ni en France, ce n'est pas 5 % d'une mouvance de 2012 qui peut faire éclater le parti socialiste !" tempère Xavier Aucompte le porte-parole de Benoit Hamon en Haute-Vienne.

De l'amertume 


Sur les réseaux sociaux, Laurent Lafaye premier secrétaire de la fédération socialiste de Haute-Vienne et 2e vice-président du conseil départemental a publié un le commentaire suivant :
Depuis ce matin, j'ai vraiment mal pour ma famille politique. Quand on choisit librement de s'inscrire dans une logique collective, il faut savoir en respecter les règles... En ces temps troublés, pour ne pas dire autre chose, la parole donnée doit avoir du sens... J'ai une pensée pour nous militants socialistes... Il est indispensable de garder un cap, en toute clarté, et de se mobiliser pour le candidat issu des primaires de la gauche.


A quelques jours du premier tour de l'élection présidentielle ce soutien de Valls à Macron brouille encore un peu plus le jeu.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique élection présidentielle élections parti socialiste la république en marche emmanuel macron