Les vendanges « à la main » du rosé de Verneuil

Si la majeure partie du vignoble de Verneuil-sur-Vienne a déjà été vendangé mécaniquement il y a une quinzaine de jours, une dernière parcelle a été récoltée manuellement ce matin, comme le veut la tradition.
 
Comme le veut la tradition, les vendanges se sont terminées à la main à Verneuil
Comme le veut la tradition, les vendanges se sont terminées à la main à Verneuil © Gwenola Bériou/France 3 Limousin
Depuis que les vignes ont été replantées à Verneuil-sur-Vienne (87) en 1995, chaque année, en septembre, les habitués se donnent rendez-vous pour finir à la main les vendanges du vignoble.
Cette année, plus de deux cents bénévoles se sont donc retrouvés sur un demi-hectare d’une parcelle de cépage blanc, plantée en chardonnay, pour achever ce qui avait été commencé mécaniquement il y a une quinzaine de jours, le tout, bien entendu, dans une ambiance conviviale et festive.

Après une année 2017 marquée par le gel et la grêle, 2018 s’annonce sous de meilleurs auspices grâce à la météo estivale. Avant de juger la qualité de la cuvée, la récolte est au moins abondante. Ainsi 18 000 bouteilles de rosé et 7 000 de rouges s’annoncent… À déguster tout de même avec modération.
Les vendanges « à la main » du rosé de Verneuil
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
viticulture agriculture économie vendanges