VIDEO. Champignons exotiques comestibles : une culture qui se développe

durée de la vidéo : 00h01mn44s
En Haute-Vienne, une biologiste cultive des champignons destinés à l'alimentation. ©France 3 Limousin

Moins connus que le champignon de Paris, les champignons exotiques destinés à l’alimentation sont pourtant de plus en plus cultivés. En Haute-Vienne, une biologiste anglaise démarre sa production.

Leur nom et leur aspect sont aussi poétiques qu’étranges : hydne hérisson, reishi, pleurotes… Dans cette ferme-laboratoire, implantée à Coussac-Bonneval,  des champignons exotiques et comestibles sont cultivés. À l’origine de cette production insolite, Lynn Carr.
Cette biologiste d’origine anglaise vit en Haute-Vienne depuis 16 ans et a choisi de se lancer dans cette activité il y a 2 mois.

Ça commence à être à la mode. Il y a de plus en plus de petites fermes comme la mienne qui arrivent et aux Etats-Unis, c’est vraiment populaire.

Lynn Carr, productrice de champignons à Coussac-Bonneval

Source : France 3 Limousin

Une production économique

Pour démarrer sa production, Lynn Carr n’a pas eu besoin d’une grande surface agricole, ni de lourde installation.
Dans son laboratoire, les champignons poussent sur un substrat, fabriqué-maison, composé de paille et de luzerne. La biologiste n’utilise pas de chauffage : « Je change de variétés de champignons en fonction des saisons pour qu’ils poussent à la température naturelle ».
Seul impératif à respecter, le taux d’humidité en permanence autour des 80%.

La nourriture de demain ?

Facile à produire, ces champignons ont aussi une valeur nutritive intéressante. Ce qui pourrait faire d’eux des incontournables pour contribuer à notre alimentation de demain.

C’est une bonne source de protéines, de minéraux, de vitamines naturellement sans gras, ni sucre.

Lynn Carr

Aujourd’hui, la productrice vend ses champignons aux particuliers et aux restaurants, essentiellement en vente directe à la ferme.

Mais dès l’an prochain, elle proposera des ventes collectives (entreprises, etc.) sur Limoges et Brive, en Corrèze. Elle compte aussi développer son activité sur internet.

En Haute-Vienne, deux autres producteurs se sont déjà spécialisés dans la production de shiitaké  et d’autres champignons exotiques.