Arnaud Montebourg, arbitre des primaires

Avec 17% des voix à l'issue du premier tour, le député de Saône-et-Loire est donc l'homme à séduire.

video title

Henri Emmanuelli et les primaires

Le député PS des Landes qui soutient Martine Aubry dans ces primaires socialistes, donne son opinion à la veille du 2nd Tour. Il répond aux questions de Sandrine Papin sur le plateau du Midi Pile de France 3 Aquitaine du mardi 11 octobre 2011.

Lundi soir sur France 2, il a renvoyé dos à dos François Hollande et Martine Aubry, "les deux faces d'une même pièce", et n'a pas exclu de ne donner aucune consigne de vote pour dimanche.


Chantre de la "démondialisation", il a déclaré qu'il allait écrire aux deux finalistes pour leur demander des engagements sur plusieurs points de son programme.

Pour "obtenir un geste de ma part et de celle de mes amis (...) il faudra certainement qu'ils renoncent à un certain nombre des recettes gestionnaires du passé, qu'ils ont défendues dans leur campagne", a-t-il affirmé en disant ne pas voir de différences entre les projets Hollande et Aubry.

"Naturellement je prendrai une position (...) au vu du débat qui se tiendra mercredi soir et des réponses que les deux candidats impétrants auront faites à cette lettre", a-t-il ajouté.

Il a jugé "tout à fait possible" de ne donner aucune consigne de vote. "C'est une hypothèse que je n'écarte pas".

Seul Manuel Valls a appelé dès dimanche ses 125.000 partisans à se reporter sur François Hollande. Un soutien qui pourrait être à double tranchant puisque le député maire d'Evry occupait l'aile droite de la compétition et Arnaud Montebourg la gauche.

La championne socialiste de 2007, Ségolène Royal, tombée de haut (7%), a aussi promis de se déterminer. Elle réunissait lundi matin son conseil politique après cette amère défaite - 150.000 voix - qui lui a tiré des larmes.

Ces primaires inédites ont mobilisé 2,5 millions de votants (un chiffre qualifié de franc succès). En Aquitaine, comme dans le reste du pays, François Hollande arrive en tête devant Martine Aubry, Arnaud Montebourg, Ségolène Royal, Manuel Valls et enfin Jean-Michel Baylet.

>> résultats complets par départements

>> Henri Emmanuelli, député PS des Landes, est l'invité du Midi Pile de France 3 Aquitaine ce mardi. Soutien de Martine Aubry, il donnera son opinion sur le 2nd tour des primaires socialistes.