BO : Un petit point, c'est mieux que rien

Publié le Mis à jour le
Écrit par S.B

Biarritz s'incline à Montpellier (16-21), mais glane un point de bonus défensif.

video title

Biarritz ramène un point de Montpellier

Le BO s'incline à Montpellier, en Top 14, mais glane tout de même un précieux point de bonus défensif dans l'optique du maintien

Après une première mi-temps délicate, les biarrots ont beaucoup mieux terminé la rencontre. Ils ne s'inclinent que de cinq points et ramènent un point de bonus défensif qui pourrait s'avérer précieux dans la lutte pour le maintien.

Privés de leurs deux stratèges internationaux Dimitri Yachvili, forfait de dernière minute suite à un coup au genou, et Imanol Harinordoquy, les biarrots n'ont pas démérité hier soir en terre héraultaise.

La soirée s'annonçait pourtant pénible: il ne fallut pas trente seconde de jeu à Amorosino pour inscrire le premier essai montpelliérain. Bustos au pied creusait l'écart, tandis que le piede de baby, désigné buteur à la place de Dimitri Yachvili, permettait aux basques de rester dans la course.

Le centre Geoffrey Doumayrou, futur joueur du Stade Français, et étincelant hier soir doublait crânement la mise en seconde période.

Grâce, notamment, à un essai tardif de l'ailier Tagudzwa Ngwenya, les Biarrots prenaient finalement le point de bonus défensif et, provisoirement, la 8e place.

Alors bonne ou mauvaise opération? Le point permet aux joueurs de Patrice Lagisquet d'atteindre provisoirement la 8e place. Mais Bayonne (13e) et Agen (9e), qui s'affrontent samedi, Brive (12e) et Bordeaux-Bègles (11e), opposés en Corrèze, et également Perpignan, qui reçoit Lyon (relégué), peuvent toujours les rejoindre au classement.

Il ne restera ensuite plus qu'une journée en Top 14. Le BO va trembler jusqu'au bout...

Réaction de Patrice Lagisquet (directeur sportif de Biarritz, au micro de Canal Plus Sport): "On n'était pas vraiment dans le match, on a manqué d'aggressivité et on prend quand même neuf points sur mêlée. On a été obligé de faire un coaching rapide en deuxième période, on a retrouvé une stabilité en mêlée et un autre état d'esprit. Après le deuxième essai (montpelliérain), on a montré un autre visage. On aurait peut-être même pu faire basculer le match à certains moments."