Cet article date de plus de 8 ans

Bordeaux - Nice : 1 - 1

Les niçois égalisent à 1' de la fin du temps additionnel. Rageant pour les bordelais, réduits à 10 après un carton rouge
video title

Football Ligue 1: match nul entre Bordeaux et Nice

Les girondins ont été rejoints au score dans la toute dernière minute de jeu. Un nul (1-1) à mettre sur le compte de la fatigue selon l'entraineur Francis Gillot.

Bilan de 4 journées de championnat : deux nuls et deux victoires. Les girondins perdent une occasion de rejoindre Lyon à la tête du classement. Ils ont manqué de réussite face à des niçois plutôt offensifs et résistants.
 


Un nul à domicile, 72 heures après un match éreintant mais gagné contre l'Etoile Rouge de Belgrade, ce n'est peut-être pas si mal. D'autant que les girondins terminent à 10 après un carton rouge pour Sané à la 64ème minute, expulsé pour un geste d'énervement. "On va mettre ça sur le compte de la fatigue" a déclaré l'entraineur Francis Gillot à l'issue du match.(Lire ci-dessous)

Les deux camps en sont restés à  0 - 0 jusqu'à la 86ème minute de jeu, quand Saveit marque de la tête sur un coup franc de Sertic. Bordeaux mène alors  1 - 0 et croit en la victoire. Il reste 4 minutes de temps réglementaire plus 5 minutes de temps additionnel.

Tous les espoirs s'effondrent d'un coup à une minute de la fin, à la 94ème, avec un but de Traoré.

Impossible de revenir au score en si peu de temps. Mais Bordeaux reste invaincu. Après une trêve pour cause de match de l'équipe de France, les girondins se déplaceront à Valenciennes le samedi 15 septembre à 20h.

Entretien avec Francis Gillot, l'entraineur des girondins :

C'est un scénario difficile à avaler, vous perdez deux points dans le temps additionnel ?

"Un peu comme la saison dernière contre Ajaccio et Dijon, on n'arrive pas à garder ce résultat. On va mettre ça sur le compte de la fatigue, mentale, physique, qui fait qu'on a moins de lucidité sur le dernier geste. Mais même après l'égalisation on a quand même une grosse occasion par Henri (Saivet) qui est frais et qu'on n'arrive pas à mettre. C'est un match largement à notre portée pour prendre les trois points mais on n'a pas réussi à le faire pour diverses raisons, il y a eu un mélange de tout". 

Votre équipe n'a pas été très bonne en première période ? 

"C'était compliqué, il faisait chaud, on a eu deux jours et demi de repos, jouer à 14 h, ce n'est pas évident, on avait beaucoup donné jeudi. Ce ne sont pas des excuses mais c'est ma façon de voir. En 2e mi-temps, on s'est un peu repris, on a joué un peu plus vers l'avant, et malheureusement l'exclusion de Lamine (Sané) nous fait très mal, c'est le tournant du match. On a vu qu'à 10 contre 11, on était capable de les bouger et si on avait été à 11 contre 11, cela aurait été encore mieux". 

Quel bilan tirez-vous de ce premier mois ? Votre équipe est-elle en mesure de supporter l'enchaînement à venir Europa League-L1

"C'est pas mal. On a huit points en quatre matches. L'objectif était la qualification pour les poules de l'Europa League, ça a été fait. On est invaincu encore, évidemment tout n'est pas parfait, on a besoin de travailler mais dans l'ensemble, il ne faut pas se plaindre, on a bien démarré la saison. La trêve va nous faire du bien et on va repartir de plus belle. Pour l'enchaînement, on verra. Aujourd'hui, c'est une bonne leçon, sachant qu'on a mal démarré, on s'est fait avoir à la fin par manque de lucidité, on a eu un exclu. C'était le 5e match en quinze jours, il y en a qui ont joué les cinq matches et ils ne peuvent pas être à 100% les cinq matches. On l'a payé aujourd'hui avec cette égalisation mais on a eu de la réussite jeudi. L'un dans l'autre, ça s'équilibre".
 
 
 

  

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
girondins de bordeaux