Confusion à l'UMP sans vainqueur officiel

Aucun vainqueur n'a pu être proclamé après le vote des adhérents de l'UMP pour désigner leur président.

L'ancien premier ministre François Fillon et l'actuel secrétaire général de l'UMP Jean-François Copé n'ont pu être départagés par la Commission chargée de surveiller le scrutin interne au mouvement politique.

Cette commission, la Cocoe reprend ses travaux ce lundi matin à Paris après les avoir interrompus au coeur de la nuit de dimanche à lundi après des heures de psychodrame et de contestations.

Les deux camps s'accusent de fraude et les résultats de nombreux départements doivent être vérifiés par la commission. Des fraudes ont été constatées par huissiers dans les Alpes-Maritimes, elles pourraient aussi concerner certains bureaux de vote parisisiens.

Ce lundi matin, Jean-François Copé s'est de nouveau déclaré vainqueur sur BFMTV-RMC demandant que ne soient pas comptabilisés les bureaux de vote où une fraude a été constatée.

                                   Copé en tête en Poitou-Charentes

Jean-François Copé est arrivé en tête dans les quatre départements de Poitou-Charentes.

Voici les résultats proclamés hier soir dans la région

.Dans la Vienne: Copé: 61,1%

                               Fillon: 38,9%

. En Charente: Copé 61,5%

                          Fillon: 38,5%

.En Charente-Maritime: Copé 57%

                                          Fillon: 43%

.Dans les Deux-Sèvres: Copé 53%

                                         Fillon: 47%

                                      Raffarin appelle à "dédramatiser"

Jean-Pierre Raffarin, ex-premier ministre, compte parmi les principaux soutiens de Jean-François Copé.

 Sur RTL ce lundi matin, le sénateur de la Vienne a exprimé "beaucoup de regret et une certaine tristesse" face à la situation à l'UMP.

"J'appelle à la dédramatisation parce que chaque fois que des élections sont serrées, çàse pase un peu comme çà, il y a ce type de conflit" a t'il ajouté.

Jean-Pierre Raffarin assure qu'il fait "confiance" à Jean-François Copé qui a annoncé sa victoire et a souligné "la performance extraordinaire" du candidat qu'il soutient que les sondages donnaient perdant face à la "contre performance" de François Fillon..