Cet article date de plus de 8 ans

Groupe Sud Ouest : plan social à l'étude ?

Le plan de redressement programmerait le départ de 250 salariés. Information démentie formellement par le groupe.
video title

Sud Ouest rumeur d'un plan social

Selon un hebdomaire confidentiel, le Groupe Sud Ouest préparerait un plan social avec le départ de 250 salariés. L'information a été formellement démentie par la direction du groupe.

Selon la Lettre A, lettre hebdomadaire d'information confidentielle qui ne cite pas sa source, le nouveau président de Groupe Sud Ouest (GSO), Olivier Gerolami, prépare le départ de 250 salariés dans le cadre d'un plan de redressement.

Il s'agit d'enrayer un déficit structurel attendu en 2013 et évalué à trois millions d'euros malgré les quatre millions d'euros de subventions prévues pour l'an prochain.

L'information sur l'éventuel plan de licenciement a été démentie formellement dans la journée par la présidence du groupe tout en précisant que la Lettre A n'a jamais contacté la Direction pour confirmer ces rumeurs. 
"Le chiffre de 250 salariés est totalement fantaisiste" nous a déclaré Patrick Venries, Directeur Général délégué, expliquant toutefois qu'"un plan d'économie et d'adaptation sera étudié avec les partenaires sociaux dans le cadre de la préparation du budget 2013".

"Pour l'instant, nous n'avons pas d'informations", a indiqué pour sa part à l'AFP Fabien Pons, gérant de la société des rédacteurs du journal Sud Ouest, sans confirmer les affirmations de la Lettre A. M. Pons a précisé qu'il attendait des éléments de réponse lors d'un comité d'entreprise prévu début octobre.

Le groupe compte huit quotidiens payants et deux gratuits. Il édite aussi des magazines sur la gastronomie, l'art de vivre et les sports, ainsi que des hebdomadaires d'information départementaux et des livres.

Les chaînes locales TV7 et TVPI font également partie de ce groupe de quelque 2.400 salariés, qui a réalisé en 2011 un chiffre d'affaires de 385,3 millions d'euros,

selon son site internet.

Basé à Bordeaux, Groupe Sud Ouest est aussi présent en Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées, depuis le rachat des Journaux du Midi en 2007.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
médias emploi crise économique