Moins de fritures à la cantine

Publié le Mis à jour le
Écrit par JS avec AFP

Le décret sur la qualité nutritionnelle des repas servis dans les cantines scolaires a été publié dimanche au JO.

video title

Décret cantines scolaires à Bordeaux

Le décret concernant la nouvelle réglementation en matière d'élaboration des menus de la restauration scolaire a été publié ce dimanche au Journal Officiel. Il y a aura moins de fritures pour davantage de produits laitiers, viande et légumes. Réactions à Bordeaux.

Frites et autres nuggets ne pourront plus être servis qu’une fois par semaine. Les produits frits sont en effet les premiers dans le collimateur du gouvernement qui entend lutter contre la malnutrition et l’obésité enfantine.



De même, sel et sauces (ketchup, mayonnaise, etc) ne seront plus en accès libre mais servis en fonction des plats. En revanche le pain sera mis à disposition sans restriction.



"Quatre ou cinq plats devront être présentés à chaque déjeuner ou dîner, dont nécessairement un plat principal comprenant une garniture, et un produit laitier", indique le décret.

Un repas sur deux devra comprendre des crudités ou des fruits frais, ainsi que des légumes cuits, tandis que les autres repas de la semaine proposeront obligatoirement des légumes secs, des céréales, ou des féculents.

Le décret met également en avant les produits laitiers consommés en quantité insuffisante à la maison par 57 % des enfants selon une enquête Inca de 2007.

Enfin le plat principal devra apporter suffisamment de protéines animales : alternance de viande non hachée, poisson ou encore plats composés à 70 % de viande, poisson ou œuf. Seuls deux plats comprenant plus de matière grasse que de protéines seront autorisés chaque mois.

Ce décret s'applique dès maintenant à l'ensemble des cantines scolaires en France.

Toutefois, pour les services de restauration scolaire servant moins de 80 couverts par jour en moyenne sur l'année, ces dispositions n'entreront en vigueur qu'au 1er septembre 2012.

"Six millions d'enfants (écoleis, collégiens et lycéens) mangent à la cantine chaque jour, mais un sur deux a encore faim en sortant", a déploré le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, Bruno Le Maire, dans un entretien au Journal du dimanche. En outre, 49% d’entre eux jugent leur repas mauvais, toujours selon le ministère.

La FCPE, principale fédération de parents d'élèves, s'est félicitée de la publication de ce décret et d'un arrêté "promis depuis un an". C'est une "victoire", selon son président Jacques Hazan, "après tant d'années pour l'obtention d'une réglementation sur l'équilibre nutritionnel en restauration scolaire".

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité