Rouillé (86) La mort en vitrines à Rurart

Le centre d'art contemporain de Rouillé (86) expose des cadavres d'animaux et un doigt humain en décomposition.

video title

Rouillé (86) La mort en vitrines à Rurart

A Rouillé (86), l'espace d'art contemporain Rurart expose des cadavres d'animaux en décomposition. "Outre-Vivant" est l'oeuvre d'un artiste néerlandais qui entend explorer la frontière entre la vie et la mort.

C'est une exposition pour le moins déroutante que propose Rurart à Rouillé (86).

Dans les vitrines, se trouvent des cadavres d'animaux et même un doigt humain.

C'est le travail d'un artiste nérlandais qui entend observer la décomposition des corps post- mortem.

C'est la première fois que Martin Uit Den Bogaard est exposé en France. Il travaille depuis des années sur la vie et la mort; son objectif est de prouver que la mort est la continuité de la vie.

"Outre-Vivant" regroupe une vingtaine de coffres en plexiglass dans lesquels sont enfermés -certains depuis des années- des cadavres d'oie, de hibou, de chat, de chien, parfois à l'état de foetus.

Dans un sarcophage de verre, Martin uit den Bogaard a également placé un doigt humain ! -don d'un ami victime d'un accident. Le doigt amputé est ainsi connecté à un voltmètre et à un ordinateur qui convertit les fluctuations électriques en sons et en images. Cette installation est supposée montrer au visiteur comment la décomposition des tissus génère de l'énergie.

Le centre d'art contemporain de Rouillé est réputé pour ses expositions hors du commun.

 "Outre-Vivant" de Martin uit den Bogaard

jusqu'au 18 décembre au centre d'art contemporain Rurart à Rouillé (86).