Cet article date de plus de 9 ans

Rythmes scolaires : la réaction du Dr Montagner

Vincent Peillon a annoncé ce matin qu'il souhaite rallonger les vacances de la Toussaint à deux semaines complètes.
video title

H. Montagner veut réformer l'école en profondeur

Ce professeur, spécialiste des rythmes biopsychologiques de l'enfant, préconise une refonte des rythmes scolaires qui ne sont actuellement pas du tout adaptés aux enfants.

Les vacances de la Toussaint devraient être allongées à deux semaines dès l'automne prochain, avant d'autres mesures à la rentrée suivante, signe de la "détermination" du ministre de l'Education Nationale à avancer rapidement sur le chantier des rythmes scolaires.


Le Conseil supérieur de l'Education (CSE) examinera le nouveau calendrier le 28 juin prochain. Ce même CSE qui est à l'origine de la proposition.

"Je ne suis pas hostile à respecter l'avis du Conseil supérieur de l'Education pour le calendrier 2012 et d'instituer deux semaines de vacances à la Toussaint" a déclaré Vincent Peillon ce matin.

Cette annonce entre dans le cadre du "rééquilibrage" souhaité dès la rentrée prochaine dans le rythme scolaire.
Il ne s'agit pas de rajouter des jours de congés mais de les répartir différemment. Une alternance plus régulière entre les semaines travaillées et les semaines de vacances sera donc recherchée, sans diminuer le nombre de jours de classe dans l'année. 

"Afin de décharger un premier trimestre unanimement considéré comme très lourd, il est proposé de rallonger de deux jours et demi les vacances de la Toussaint et de répartir ces journées sur le reste de l'année scolaire", précise le communiqué du ministère.

Les vacances commenceront le samedi 27 octobre après la classe comme initialement prévu, et "les cours reprendraient le lundi 12 novembre au matin au lieu du jeudi 8 novembre au matin".
 

 Ce qu'en pense le professeur Hubert Montagner

Hubert Montagner est ancien directeur de recherches à l'Inserm, spécialiste des rythmes biopsychologiques des enfants.

Il est catégorique : "c'est au cours de la 2ème semaine de vacances que tout se stabilise. Les enfants prennent leurs repères, ils provilégient les comportements sociaux, la vie de groupe est possible alors qu'elle est perturbée la première semaine.
On observe également une stabilisation du rythme cardiaque et de la tension artérielle. Alors qu'ils sont fluctuant au début des vacances."

Le Dr Montagner préconise deux semaines de vacances toutes les 7 semaines de classe et pas plus de 6 semaines de congés en été. Les enfants ont besoin de rythmes réguliers pour assurer leur équilibre biologique et psychoaffectif nous explique t-il.

Il réclame aussi l'allègement des programmes. "Les programmes tels qu'ils existent sont aberrants" s'indigne t-il. "Tous les enseignants savent qu'ils n'arriveront pas à finir".

Il préconise la réduction des heures de cours à 3h30 par jour pour les cours élémentaires et à 5h pour les élèves des cours moyens.


"Nous avons décidé (...) de récupérer ces deux jours (et demi) en fin d'année" scolaire, a précisé Vincent Peillon sur France Inter, ajoutant que cette proposition serait soumise "à la délibération" du CSE à la fin du mois.

"Les coupures étaient d'ailleurs curieuses: aux vacances d'octobre-novembre, les élèves allaient reprendre un jeudi matin, et le départ en vacances d'été est un eudi soir", a t-il ajouté.

La réforme des rythmes scolaires "est la réforme centrale" dans la refondation de l'école, grande priorité du quinquennat, précise le ministre.
"Tout le monde arrive à la même conclusion : une semaine de quatre jours, des vacances très longues, des journées surchargées, ce n'est pas bon. Une réforme s'impose".

Et "pour montrer (sa) détermination" à prendre à bras-le-corps ce chantier, le ministre a également "suspendu le calendrier 2013/2014".

Si tout le monde s'accorde à dire que l'équilibre de l'enfant prime, familles, enseignants, collectivités locales ou professionnels du tourisme ont des contraintes divergentes.

Le principal syndicat d'hôteliers et de restaurateurs, l'Umih, a déjà averti qu'il "ne souhaitait pas que le rallongement" des congés de Toussaint "se fasse au détriment d'autres périodes scolaires importantes pour la profession".

Raccourcir les vacances d'été permettrait de réduire le nombre d'heures de classe quotidiennes : l'élève français a 144 jours de classe par an contre une moyenne européenne de 180 jours et des journées de 6 heures, sans compter les cours de soutien pour les enfants en difficulté, souvent donnés à la pause-déjeuner.

Dans la circulaire de rentrée 2012, en cours de préparation, le ministère recommande que cette pause déjeuner ne soit "jamais inférieure à 90 minutes".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation