Une militante basque pistée par GPS à son insu

Publié le Mis à jour le
Écrit par admin .

Une militante d'un comité de soutien aux prisonniers basques a découvert un GPS dissimulé sous son pare-choc.



Cette militante d'Urrunabil, un comité de soutien aux prisonniers basques affilié à Askatasuna, a trouvé ce dispositif GPS suite à un accident. C'est son garagiste qui l'a alertée. Elle a porté plainte.  















Plainte pour atteinte à la vie privée



Laurence Marinea a porté plainte pour atteinte à la vie privée et à la liberté de mouvement mardi auprès du procureur de la République de Bayonne.

Une information délivrée en conférence de presse par Maître Maritxu Paulus Basurco, l'avocate de cette militante basque originaire d'Urrugne.



Dissimulé dans le pare-choc



Victime d'un accident de la circulation, elle avait conduit sa voiture chez un garagiste, en Août. C'est lui qui a découvert un appareil électronique à trois broches relié à un dispositif GPS et caché dans le pare-chocs.



L'appareil va être remis au parquet selon l'avocate qui espère que le dossier ne sera pas classé sans suite, comme d'autres "cas similaires". 



"Ce n'est pas en utilisant ces méthodes que le climat va s'apaiser alors qu'un processus de paix est en marche au Pays basque", a déclaré de son côté Emilie Martin, une porte-parole d'Askatasuna, également présente à la conférence de presse.



Reportage sur France 3 Euskal Herri à 19h18

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité