Intentions de vote au 1er tour en Nouvelle-Aquitaine : Marine Le Pen et Macron en tête, pas d'effet local pour François Bayrou

Le réseau régional de France 3, le CEVIPOF et Ipsos Sopra- Stéria livrent ce 16 février 2017 une enquête sur les intentions de vote au premier tour de la Présidentielle en Nouvelle-Aquitaine. La région se distingue par des intentions de vote à droite comme à gauche. 

Intention de vote en Nouvelle-Aquitaine pour l'élection présidentielle ©France 3
Marine Le Pen et Emmanuel Macron en tête, François Fillon en 3e homme, voilà tant au niveau national que régional, le résultat de l'enquête CEVIPOF / Ipsos Sopra- Stéria et le réseau de France 3 rendu public le 16 février 2017 sur les intentions de vote au 1er tour de l'élection présidentielle.

Mais à bien y regarder, la Nouvelle-Aquitaine présente des nuances avec des intentions de vote à droite en retrait par rapport au niveau national et des intentions de vote à gauche en revanche plus marquées.

Une question et 2 hypothèses

La question posée aux personnes sondées est simple : "Si le premier tour de l’élection présidentielle avait lieu dimanche prochain, quel est le candidat pour lequel il y aurait le plus de chances que vous votiez, si vous aviez le choix entre les candidats suivants …?"
François Bayrou n'ayant toujours pas fait d'annonce quant à une possible candidature, deux hypothèses sont posées : avec, ou sans lui.

Les résultats en un coup d'œil

 
Intention de vote 1er Tour
Create line charts

 Sur la base des 938 personne se déclarant certaines d'aller voter 

Le cas Le Pen

Que François Bayrou décide ou non de se présenter, la Nouvelle-aquitaine se démarque d'abord par les intentions de vote à droite. Marine Le Pen accuse 4 points de moins qu'au niveau national avec des intentions de vote qui se situent entre 21 et 22 %

Le cas Fillon

Si François Fillon avait, dans le passé, fortement critiqué les sondages, depuis "l'affaire des emplois fictifs", l'équipe de campagne n'hésite pas à mettre les enquêtes d'opinion en avant pour justifier le maintien du candidat. Dans ce sondage CEVIPOF / Ipsos Sopra- Stéria, François Fillon occupe la 3e place, tant au niveau national qu'en Nouvelle-Aquitaine avec des intentions de vote semblables.

Les cas Macron, Hamon, Mélenchon

Emmanuel Macron engrange entre 19 et 22 % d'intention de vote, soit plus ou moins 1 point d'écart par rapport au niveau national. Un écart qui s'explique notamment par le score de Benoît Hamon. Le candidat du Parti Socialiste engrange 16.5 % d'intention de vote au 1er tour, c'est deux points de plus qu'au niveau national.
Notons que Jean-Luc Mélenchon obtient des résultats supérieurs aux scores nationaux (1.5 points d'écart). 

Le cas Bayrou

En cas de candidature du maire de Pau, l'effet local ne semble pas du tout au rendez-vous. François Bayrou obtient en Nouvelle-Aquitaine, un score identique à celui obtenu au niveau national.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique élections élection présidentielle