• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Les internautes se remémorent de #LaVieSansLeWeb à l’occasion des 30 ans d’internet

© Pixabay
© Pixabay

Ce mardi 12 mars 2019, le "World Wide Web" célèbre (seulement) ses 30 ans et pourtant c’est comme si internet avait toujours fait partie du quotidien. Certains se souviennent de #LaVieSansLeWeb qui devient le troisième hashtag le plus utilisé sur Twitter.

Par O.A. / France 3 Limousin

#LaVieSansLeWeb devient en quelques heures un des hashtags les plus utilisés sur Twitter. Et pour cause, ce mardi 12 mars 2019 est l’anniversaire des 30 ans de l’invention de Tim Berners-Lee.

Le 12 mars 1989 en Suisse, dans les laboratoires du Conseil européen pour la recherche nucléaire (CERN), l’ingénieur britannique invente le principe du "World Wide Web", un réseau mondial de partage d’informations. Le raccourci "www", synonyme aujourd'hui d’internet pour le grand public, est né.

Sur Twitter, les internautes se sont emparés du hashtag #LaVieSansLeWeb et se souviennent de ce qu'était le quotidien avant le réseau. Le hashtag est rapidement devenu l'un des plus utilisés en France.
 

Les nostalgiques de #LaVieSansLeWeb


Beaucoup d'internautes dénoncent la perte du lien social.
 

D’autres affirment que l'apparition d'internet a conduit les usagers à lire moins de livres.
 

Et il y a ceux qui prennent ça à la légère.
 


Internet : la découverte, la culture, le contact


Paradoxalement, les raisons qui font regretter l'ère avant internet sont les mêmes qui réjouissent les partisans d'internet. La découverte et la culture d'abord seraient favorisées...
 

... mais aussi le lien social. 
 

Trente ans après son apparition le "World Wide Web" destiné principalement à  la "gestion décentralisée de l'information", selon son créateur, pose toujours question voire déchaîne les passions.

De son côté, Tim Berners-Lee, continue de proposer des améliorations du réseau. Ce lundi 11 mars, à Genève, il lance un appel aux usagers d'internet. Il leur conseille de contrôler leurs données. L’an dernier, il créait justement une plateforme de développement baptisée "Solid" permettant ce contrôle de données.

Sur le même sujet

Incendie à Notre-Dame-de-Paris : Colossus, le robot des pompiers fabriqué à La Rochelle dans la fournaise du brasier

Les + Lus