Internet, l'Eldorado des propriétaires de chambres d'hôtes

Publié le Mis à jour le
Écrit par Louis Mbembe

Pour les hôtels, restaurants, et autres chambres d'hôtes il est désormais incontournable d'être référencé sur internet pour attirer de nouveaux clients. Mais ce n'est pas gratuit...

Peter Clayson, patron de la maison d'hôte la Vieille Grange paye près de 500 euros par an pour apparaître sur huit sites de réservation en ligne. Ainsi indexé, les internautes laissent des commentaires sur la qualité des services qu'il propose.

Un moyen efficace pour attirer la clientèle particulièrement lorsque l'on est en pleine campagne. "Cela me coûte 15 % par réservation mais cela me rapporte 60 % de mon chiffre d'affaire. C'est un peu cher mais sans cela je ne fais aucun chiffre d'affaire. Pour moi c'est bien", estime Peter.

Internet : le passage obligé


Pour les clients consulter les avis des internautes est incontournable mais pas forcément indispensable"Nous essayons de les éviter car nous sommes conscients que l'on demande des participations financières aux personnes qui ont des chambres d'hôtes", détaille Patrick, un touriste belge de passage chez Peter, venus avec sa compagne.

Résultat, beaucoup préfèrent vérifier par eux-même en passant directement un coup de téléphone au propriétaire. Néanmoins être sur internet et jugé par les internautes semblent désormais inévitable pour les 1400 hôtels et restaurants référencés en Limousin.

VIDEO - Internet, l'Eldorado des propriétaires de chambres d'hôtes

Lieu - Lagraulière (19)

Intervenants :

1- Héléna et Patrick, touristes belges
2- Peter Clayson, maison d'hôtes la Vieille Grange
3- Sylvie Sebert, l'auberge de Concèze

durée de la vidéo: 01 min 55
Internet, l'Eldorado des propriétaires de chambres d'hôtes