Juste avant le contre-la-montre, nouvelle victoire pour Elia Viviani au Tour Poitou-Charentes en Nouvelle-Aquitaine 2021

Publié le Mis à jour le
Écrit par Romain Bizeul
© Romain Bizeul - France Télévisions

Le maillot blanc de leader sur les épaules, Elia Viviani s'est une nouvelle fois imposé au Tour Poitou-Charentes en Nouvelle-Aquitaine 2021. Si le coureur Italien conforte un petit peu son avance, tout reste possible avant le contre-la-montre.

Malgré les efforts d’Alexis Gougeard - échappé seul très tôt puis rejoint par Simone Ravanelli et Samuele Zoccorato - la victoire d’étape s’est une nouvelle fois jouée au sprint. Avant un contre-la-montre déterminant, Elia Viviani remporte cette 3e étape du Tour Poitou-Charentes en Nouvelle-Aquitaine 2021. Grâce à cette victoire, l’Italien de Cofidis conforte son avance au classement général. 

Alexis Gougeard a tenté depuis le début

Cette journée du 26 août 2021 est sûrement la plus importante de la 35e édition du Tour Poitou-Charentes en Nouvelle-Aquitaine. Deux étapes sont au programme. Le matin de Moncontour à Loudun un court tracé de 109 km attend les coureurs, avant d’attaquer le juge de paix du Tour Poitou-Charentes : le contre-la-montre. Les jours précédents, marqués par de nombreuses chutes, ont provoqué un petit peu de casse. Seuls 121 coureurs sur les 135 engagés au départ se présentent sur la ligne à Moncontour.

À peine quelques kilomètres après le départ de cette 3e étape, le coureur d’AG2R-Citröen, Alexis Gougeard attaque avec Quentin Jauregui, de B&B Hôtels P/B KTM. Ils sont presque aussitôt repris. Il n’y a pas de round d’observation, le rythme est soutenu dès le début d’étape. Juste après le passage de meilleur grimpeur. Alexis Gougeard ressort une nouvelle fois du peloton. Avant le début d’étape, il pointe 74e au général, à 5 min 07 d’Elia Viviani mais veut visiblement tenter quelque chose. Le maillot de meilleur grimpeur sur le dos, le Danois Robin Skivild (Uno – X pro Cycling Team) tente de le suivre mais est repris quelques minutes plus tard. 

Alexis Gougeard tient bon seul en tête. L’Érythréen Natnael Tesfazion (Androni Giocattoli-Sidermec), le Belge Kenny Molly (Bingoal-Pauwels Sauces-WB) ainsi que Quentin Jauregui (B&B Hôtels p/b KTM) sortent du peloton le contrer. Leur tentative ne dure pas très longtemps face à un peloton qui a décidé de rouler. À 79 km de l’arrivée les deux Italiens, Simone Ravanelli pour Androni Giocattoli-Sidermec et Samuele Zoccarato pour Bardiani CSF Faizane' s’essayent à leur tour. Ils arrivent finalement à revenir sur le Rouennais. Dans le groupe de 3 devant, aucun des coureurs ne représente un réel danger au classement général, le mieux placé est Simone Ravanelli à 3 min et 35 secondes du maillot blanc, Elia Viviani (Cofidis). Le peloton leur laisse plus de deux minutes d’avance.

Au sprint, encore Viviani

Mais à l’approche du premier passage sur la ligne d’arrivée, le peloton accélère. Samuele Zoccorato n’arrive pas à suivre Alexis Gougeard et Simone Ravanelli qui resistent bien. À 21 km de l’arrivée, au moment d’entamer le tour de Loudun, les deux échappés ne possèdent plus que 50 secondes d’avance. Derrière, l’intensité monte d’un cran. Une chute intervient dans le peloton dans laquelle Tony Gallopin est pris. Le coureur d’AG2R-Citroën était 27e au général au départ de Moncontour avec 48 secondes de retard sur le maillot blanc de leader. À 10 km de l’arrivée, Alexis Gougeard et Simone Ravanelli n’ont plus que 16 secondes d’avance sur le reste de la course. Mais les deux coureurs insistent. Ils sont malgré tout repris à 7 km de la fin. Devant tout le monde, le maillot blanc Elia Viviani s’impose une nouvelle fois au sprint. Après avoir remporté la première étape et fait 2e à Ruffec, cette victoire assoie sa domination sur la course. 

Mais tout reste encore possible avant le contre-la-montre de l’après-midi. Vainqueur hier, Jason Tesson (St Michel – Auber 93) arrive 9e à Loudun, il n’est qu’à 12 seconde de Viviani. Derrière, c’est encore très serré. Simone Consonni (Cofidis) est à 14 secondes, Marc Sarreau (AG2R-Citroën) est lui à 18 secondes de l’Italien. Pour Arkéa-Samsic, l’anglais Connor Swift n’a que 21 secondes de retard. Il faudra maîtriser le contre-la-montre pour espérer remporter le maillot blanc au terme de l’épreuve.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.