L'interdiction de la chasse traditionnelle à l'alouette dans le Sud-ouest fait réagir

Publié le Mis à jour le
Écrit par HC avec l'AFP

Le conseil d'Etat, le vendredi 6 août, a décidé d'interdire la chasse traditionnelle à l'alouette dans quatre départements d'ex-Aquitaine. Une décision qui crispe le milieu de la chasse.

Saisi par les associations la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) et One Voice, le Conseil d'Etat a jugé le 9 août 21 "illégales" plusieurs techniques de chasse traditionnelles d'oiseaux, notamment la chasse à  l' alouette des champs à l’aide de pantes (filets horizontaux) et de matoles (cages) telle que pratiquée dans les départements de Gironde, des Landes, du Lot-et-Garonne et des Pyrénées-Atlantiques est donc illégale. 

 

 

"le Conseil d'État annule aujourd'hui plusieurs autorisations de chasser les vanneaux huppés, pluviers dorés, alouettes des champs, grives et merles noirs à l'aide de filets (pantes, tenderies) ou de cages (matoles)" car ces autorisations "ne sont pas conformes aux exigences du droit européen relatif à la protection des oiseaux", selon un communiqué.

 

Car, la directive européenne "oiseaux" de 2009 interdit les techniques de capture massive d'oiseaux sans distinction d'espèces. Une dérogation est possible "à condition d'être dûment motivée et dès lors +qu'il n'existe pas d'autre solution satisfaisante+ pour capturer certains oiseaux", rappelle le Conseil d'Etat.

Yves Vérilhac, directeur général de la LPO précise : 

 C’est possible que si c’est en petite quantité et personne n’est capable de nous le prouver. Et puis qu’est-ce que ça veut dire des petites quantités sur des espèces  en déclin ? Ce n’a pas de sens. Ce sont des pratiques d’un autre âge et il était temps qu’elles s’arrêtent. C’est la loi !

Mais Henri Sabarot, président de la Fédération des chasseurs de la Gironde dénonce une incohérence : 

La chasse à l’alouette est autorisée au fusil et donc les prélèvements sont beaucoup plus importants au fusil qu’avec des pentes où c’est un savoir-faire ancestral et puis souvent les pratiquants de cette chasse sont des personnes âgées. C’est une petite chasse de retraités !

 

durée de la vidéo: 03 min 40
Le président du Mouvement de la ruralité était l'invité de Denis Salles ce 17 août.

 

Eddie Puyjalon, Président du Mouvement de la Ruralité, enfonce le clou. Les alouettes ne sont pas en déclin selon lui : 

Si elles étaient en déclin, la chasse serait interdite. C’est ce qui se fait sur tous les oiseaux en déclin. Elles ne sont pas en déclin. Ces chasses-là sont parfaitement sélectives et quantifiées. Ces chasseurs plutôt âgés mais pas que, veulent faire perdurer cette tradition. Cette pratique est issue d’une histoire de la culture des gens dans Les Landes, le Lot-et-Garonne, la Gironde. C’est un savoir-faire. Et il n’y a pas de préjudice à la population des alouettes mais la LPO et One Voice veulent interdire toutes les formes de chasse en France.

Un argument que le Conseil d'Etat a rejeté :  "Le seul motif de préserver ces méthodes de chasse dites +traditionnelles+ ne suffit pas à les autoriser", indique-t-il.

Le Mouvement de la Ruralité appelle à manifester un peu partout en France le 18 septembre prochain. 

 

Selon la LPO,  cinq parlementaires landais demandent au gouvernement de pouvoir piéger les alouettes malgré le jugement du conseil d'Etat : 

Entre 1700 et 2600  pratiquants en Gironde s'adonneraient à la chasse traditionnelle aux alouettes. 

 

durée de la vidéo: 01 min 14
Satisfaction de la LPO contre mécontentement des chasseurs

 

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité