La Mothe-Saint-Heray (79) : fermeture de la gendarmerie

La brigade de gendarmerie de La Mothe-Saint-Héray, dans les Deux-Sèvres, sera dissoute le 1er juillet prochain.

La gendarmerie de La Mothe-St-Héray va fermer au 1er juillet 2016.
La gendarmerie de La Mothe-St-Héray va fermer au 1er juillet 2016. © Philippe Tanger
La brigade de La Mothe-Saint-Héray couvre pour encore deux semaines un secteur de huit communes, soit quelque 5.500 habitants : Avon, Bougon, La Couarde, Exoudun, La Mothe-Saint-Héray, Pamproux, Salles et Soudan.
Après la perception qui a fermé début 2015, la gendarmerie fermera ses portes le 1er juillet 2016. Un service public de plus quitte la commune.
A compter du 1er juillet, les six postes de gendarmes seront réaffectés à Saint-Maixent-l'École, dont l'unité passera alors à 26 militaires, avec une zone de désormais 22 communes pour environ 32.000 habitants.
Alain Delage, le maire de La Mothe-Saint-Heray et Delphine Batho, députée de la 2eme circonscription des Deux-Sèvres ont obtenu des engagements de Bernard Cazeneuve, Ministre de tutelle. Ces engagements concernent le maintien des effectifs et la mise en place de permanences locales.

Le reportage de Philippe Tanger, Antoine Morel et Martine Sitaud
durée de la vidéo: 01 min 52
Fermeture de la gendarmerie de La-Mothe-Saint-Heray


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
aménagement du territoire environnement société