La véliplanchiste rochelaise Charline Picon candidate porte-drapeau de l’équipe de France olympique aux JO de Tokyo

A cent jours de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de Tokyo, la liste des sportifs souhaitant mener la délégation française a été dévoilée.

Charline Picon décroche la médaille d'or aux championnats d'Europe 2021 de RSX à Vilamoura (Portugal).
Charline Picon décroche la médaille d'or aux championnats d'Europe 2021 de RSX à Vilamoura (Portugal). © Joao Costa Ferreira, Osga Photo

Car à chaque olympiade un porte-drapeau est désigné pour chacune des nations engagées. Mais pour les JO de Tokyo c’est une grande première, deux athlètes, un homme et une femme, porteront l’étendard de leur pays.

C’est historique et c’est le CIO (Comité International Olympique) qui vient de l’annoncer ce mercredi 14 avril. Il souhaite la parité pour les porte-drapeaux de chacune des nations engagées dans la course olympique. 

Parmi les athlètes français qui se sont portés candidats, Charline Picon et Renaud Lavillenie tous deux originaires de la région.

Deux médaillés d’or olympiques

Candidat déclaré, Renaud Lavillenie détient un palmarès impressionnant. Le perchiste français est médaillé d’or dans sa discipline aux JO de Londres en 2012. En 2016 il bat l'historique record du monde détenu par l'Ukrainien SergueÏ Bubka en s’envolant à 6 m 16.

Licencié au Clermont Athlétisme Auvergne, le champion olympique est né à Barbezieux-Saint-Hilaire en Charente et a fait ses premières armes au Cognac athlétique club en athlétisme.

Renaud Lavillenie passe 6,06 mètres le 27 février 2021.
Renaud Lavillenie passe 6,06 mètres le 27 février 2021. © Richard Brunel - MaxPPP

Charline Picon, championne olympique de planche à voile aux derniers JO au Brésil en 2016 s’est aussi officiellement portée candidate. Originaire de Royan, membre de l’équipe de France de voile olympique, Charline Picon est licenciée de la Société des Régates Rochelaises en planche à voile.

La sportive qui vise un second titre olympique en Asie serait honorée d’être “l'ambassadrice” de son pays. “Ce serait un honneur d’être choisie par mes pairs pour ouvrir la délégation français à Tokyo” a déclaré l’athlète.

Charline Picon - Championnat de France de voile 2019 - Quiberon
Charline Picon - Championnat de France de voile 2019 - Quiberon © Franck Socha

Un message d’égalité

Les jeux olympiques d’été de Tokyo vont se dérouler cette année sans public. La cérémonie d’ouverture sera l’un de moments forts de cet événement sportif mondial. Une ouverture importante pour les athlètes engagés dans les différentes épreuves olympiques.

Cette année les Jeux vont être particuliers, sans public, la cérémonie d’ouverture sera probablement l’un des plus beaux moments de la quinzaine, une parenthèse de sourires et d’espoirs. J’aspire à cela, envoyer au monde un beau message, d’autant que nous serons homme et femme sur le même pied d’égalité” a déclaré la sportive française.

Une cérémonie d’ouverture qui a lieu deux jours avant les premières régates. Une bonne dose d’énergie qui peut être positive pour débuter les épreuves.

Si je suis porte-drapeau, je prendrai toute l’énergie positive.

Charline Picon, championne olympique de planche à voile

La liste des candidats est soumise au vote du public pendant un mois sur la période du 1er au 30 juin. Le CNOSF, Comité national olympique et sportif français dévoilera donc seulement début juillet les heureux élus.

Qui remplacera Teddy Riner à la tête de la délégation française aux JO de Tokyo ?

Renaud Lavillenie et Charline Picon sauront donc seulement quelques jours avant les JO si leur candidature a été acceptée.

Les autres candidat-e-s

Chez les femmes : Clarisse Agbegnenou (judo), Johanne Defay (surf), Sandrine Gruda (basket), Maïva Hamadouche (boxe), Kristina Mladenovic (tennis) et Mélina Robert-Michon (athlétisme).

Chez les hommes : Samir Aït Saïd (gymnastique), Maxime Beaumont (canoë), Florent Manaudou (natation), Astier Nicolas (équitation).

Chez les athlètes paralympiques : Perle Bouge (aviron), Souhad Ghazouani (développé couché), Nantenin Keita (athlétisme), Sandrine Martinet (judo), Pierre Fairbank (athlétisme), Stéphane Houdet (tennis), David Smetanine (natation).

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
jeux olympiques sport