Covid-19 : Les Landes expérimentent les auto-tests

Pour faciliter l'accès aux activités soumises au pass sanitaire, l'Agence régionale de santé expérimente dans les Landes, une offre d'auto-tests supervisés. Un stand de dépistage gratuit a été ouvert à Biscarosse. Il complète le dispositif existant.
Des autotests antigéniques sont expérimentés à Biscarrosse dans les Landes. 05/08/21
Des autotests antigéniques sont expérimentés à Biscarrosse dans les Landes. 05/08/21 © F3 Aquitaine
durée de la vidéo: 01 min 58
Des autotests dans les Landes

Depuis hier, mercredi, la station balnéaire de Biscarrosse a ouvert un stand « d’autotests supervisés ». Ceux et celles qui n'ont pas un schéma vaccinal complet peuvent se tester eux-mêmes de 8h30 à 12h30, salle de l’Arcanson.

 

 

Ces autotests antigéniques se font sous la surveillance d'un soignant. Laetitia Bizat, infirmière s'en chargeait ce jeudi : 

Ça va plus vite parce que c'est 5 patients à la fois. Il faut une supervision pour pouvoir l'enregistrer. 

Car si le résultat est négatif, le patient reçoit un pass sanitaire « activités » valable 48h. En revanche, si le résultat est positif, les infirmiers réalisent immédiatement, un test PCR obligatoire.

Depuis les annonces gouvernementales d'un pass sanitaire élargi, les centres de vaccination des Landes ne désemplissent pas. 75% des Landais ont reçu une première dose. Près de 62% ont un schéma vaccinal complet. C'est sept points au-dessus de la moyenne nationale. Les moins de 18 ans en particulier, affluent plus contraints que convaincus, comme les enfants de cette mère de famille : 

Arrivés au collège ou au lycée, à la rentrée, on va nous demander s’ils ont été vaccinés. La contrainte, elle est là. Ça fait un an que je prône la non vaccination et l’on se retrouve à devoir faire vacciner nos enfants.

Tous n'auraient pas forcement tendu leur bras si tôt mais ils ont besoin d'un pass sanitaire parce qu'ils ont des compétitions sportives, parce qu'ils veulent partir à la Réunion, parce qu'ils sont professionnels de santé...  

En complément de l'offre vaccinale, les Landes sont l'un des trois départements à tester le dispositif d'autotests. Car ici, le taux d'incidence reste très élevé. Entre 250 à 300 000 nouveaux cas pour 100 000 habitants sont enregistrés chaque jour bien au delà du seuil d'alerte fixé à 50 cas pour 100 000 habitants. Didier Couteaud, le Directeur de l'ARS des Landes l'explique par l'arrivée des touristes qui se mêlent aux habitants du département.  

On a un brassage de population. On a d’abord une population jeune qui est touchée et cette population jeune, elle est aussi sur les activités sportives, culturelles dans des campings, partout où il peut y avoir des activités et où les gestes barrière sont difficiles à mettre en place de manière spontanée.

Le directeur de l'ARS redoute les effets de la quatrième vague. Mais pour l'instant, les indicateurs ne sont pas alarmants dans les hôpitaux : 

On a quelques hospitalisations supplémentaires liées au Covid. Ça veut dire qu’on a plus d’entrées que de sorties même si sur les soins critiques on ne note pas encore d’augmentation spectaculaire.

Pourtant, dans Les Landes,  les jeunes sont réactifs : déjà 71% des 12-17 ans ont reçu une première dose. 

Selon les derniers chiffres de santé publique France qui seront rendus public d'ici demain, à ce jour en Nouvelle Aquitaine, 68,7 % de la population a reçu une dose de vaccin. 58, 3 % a un schéma vaccinal complet, c'est quatre points de mieux que la moyenne nationale.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vaccins - covid-19 santé société