Crime raciste d'Ychoux : entre 20 et 25 ans requis contre Claude Gorsky

Publié le
Écrit par Catherine Bouvet et Alexandre Perrin

Ce 7 octobre aux assises de Pau, l'avocat général a requis entre 20 et 25 ans de réclusion criminelle à l'encontre de Claude Gorsky accusé de tentative d'assassinat sur son voisin Saïd El Barkaoui, en mai 2018 à Ychoux, dans les Landes.

"Ce jour-là, il a tout fait pour tuer M. El Barkaoui"

Me Dominique Boiron

France 3 Aquitaine

Pour le ministère public, la préméditation et le caractère raciste ne font aucun doute. L'avocat général, Dominique Boiron, donne le ton en commençant son réquisitoire par une citation de "l'Etranger" d'Albert Camus. Une citation qui évoque le meurtre d'un arabe. Cette référence littéraire s'adresse directement à l'accusé dans le box qui reste prostré, le dos vouté.

"Ce qu'a fait M. Gorsky est une atteinte fondamentale à nos lois, à tout système de pensée, une atteinte au respect de la vie".

S'adressant aux jurés : "Si M. Gorsky avait eu 10-20 cartouches, il les aurait tirées sur M. El Barkaoui ".

La veille de ce réquisitoire, la présidente de la cour d'appel a demandé à Clause Gorsky : "Est-ce que, pour vous, c'est toujours un soulagement que M. El Barkaoui soit mort ? Réponse de l'accusé : "Oui, c'est mieux ainsi".

En première instance, vingt-cinq ans avaient été requis contre le retraité de 70 ans qui encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

Ce vendredi après-midi, se tiendront les plaidoiries de la défense.

Le verdict devrait être connu dans la soirée, ce 7 octobre.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité