Dax : la ville thermale vidée de ses curistes pour plusieurs mois

C'est un secteur également très touché par ce reconfinement : le thermalisme. Les Landes restent le premier département thermal de France, mais suite à cette année 2020 très compliquée, les établissements demandent des aides et espèrent pouvoir rouvrir en 2021.
Les thermes ont du vider leurs bassins et ne recevront plus de public d'ici février, voire plus si la situation sanitaire ne s'améliore pas.
Les thermes ont du vider leurs bassins et ne recevront plus de public d'ici février, voire plus si la situation sanitaire ne s'améliore pas.
Devant les bassins désespérement vides, Antoine Laborde a du mal à se projeter pour les mois à venir. Car déjà, il sait qu'il ne recevra plus de curistes en 2020. Sur le t-shirt,  écrit au marker, comme un slogan pour dire sa colère : "non-essentiels". Un geste symbolique pour dénoncer cette mise à l'écart de son activité. 
« On ne sait pas  du tout si on va rouvrir le 7 mars. Qu'est-ce qu'il faut dire à nos clients ? "Venez, on va encore vous mettre à la porte"?… Non, on est très déçus! Et je pense qu'on se souviendra qu'après les "gilets jaunes", il y a les "non essentiels" ».

L'activité des jours derniers consistent à vider les bassins et organiser l'hivernage anticipé. Côté finances, malgré le chômage partiel et les prêts garantis par l'État, les établissements thermaux ont perdu deux tiers de leur chiffre d'affaires cette année. Pourtant, le thermalisme reste un moteur économique indispensable dans les Landes. Alors, les structures thermales demandent des aides personnalisées pour repartir du bon pied.

Regardez le reportage de Margaux Dubieilh et Laurent Montiel.  
Dax : la ville thermale vidée de ses curistes pour plusieurs mois
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
thermalisme sorties et loisirs santé société coronavirus/covid-19 tourisme économie