Dans les Landes, les surfeurs profitent de l'arrière-saison

A Seignosse dans les Landes, les surfeurs sont encore nombreux à profiter des vagues de fin septembre / © France 3 Nouvelle-Aquitaine
A Seignosse dans les Landes, les surfeurs sont encore nombreux à profiter des vagues de fin septembre / © France 3 Nouvelle-Aquitaine

Alors que l'automne se profile, à Seignosse dans les Landes, la fréquentation touristique est au beau fixe. Parmi les traditionnels vacanciers d'arrière-saison, les surfeurs, de plus en plus nombreux.

Par Christina Chiron

En cette fin de mois de septembre, il fait encore beau et chaud. De quoi attirer les vacanciers, retraités ou couples sans enfants, sur les plages landaises.
A Seignosse, en plus de ces traditionnels touristes, il faut compter sur de nombreux surfeurs, venus profiter encore un peu des vagues. 

C'est un ensemble de paramètres. Il y a des plages avec moins de monde, moins de pratiquants, plus d'espace, un eau encore bonne et puis des houles un peu pêchues.
- Nicolas Courbet, gérant "Seignosse Surf School"

A l'office de tourisme, baromètre de la fréquentation de la station balnéaire, les visiteurs continuent d'affluer alors que l'automne est dans deux jours. Beaucoup pour surfer. "Mon époux et mes enfants sont venus faire du surf, profiter de la mer", explique cette vacancière venue de l'Isère.

Le boom des surf houses

Face à cette clientèle bien spécifique, les hébergeurs locaux se sont adaptés.

Depuis quelques années, on voit arriver le concept des "surf houses" ou "surf lodges", qui sont beaucoup inspirés des modèles australiens notamment. Ce sont des formules d'hébergement qui incluent des stages de surf sur la semaine, pour des surfeurs aguerris ou débutants.
- Joëlle Garat, Directrice de l'office de tourisme de Seignosse

Certains ont pris cette vague montante du business autour de la glisse, comme Sam et Joëlle. Ils ont aménagé une surf house, pouvant accueillir jusqu'à 10 personnes.

En septembre et octobre, il y a de bonnes vagues, c'est là où il y a beaucoup de surfeurs expérimentés. On organise des évenements adaptés, comme par exemple une semaine de surf coaching avec un surfeur professionnel. Il vient les coacher, les aiguiller un peu.
- Sam Putzeyz, co-gérant surf house "Villa Sayulita"

Grâce aux surfeurs, à Seignosse, la saison estivale devrait ainsi se poursuivre jusqu'à fin octobre.

Le reportage de Patrick Pannier, Jean-Michel Litvine et Corinne Berge.
Intervenants : Nicolas Courbet, gérant "Seignosse Surf School", une vacancière de l'Isère, Joëlle Garat, directrice office du tourisme de Seignosse et Sam Putzeyz, co-gérant surfhouse "villa sayulita"

 

Sur le même sujet

Interview de Bruno Belin, président du conseil départemental de la Vienne

Les + Lus