Solidarité : la Maisonada dans les Landes est un havre de paix pour mamans meurtries

Publié le Mis à jour le
Écrit par Julie Chapman
La Maisonada accueille des femmes enceintes ou de jeunes mamans en difficulté.
La Maisonada accueille des femmes enceintes ou de jeunes mamans en difficulté. © France 3 Nouvelle-Aquitaine

La Maisonada accueille des femmes enceintes et jeunes mamans en précarité financière ou en difficulté sociale. Depuis son ouverture en mars dernier près de Dax, elle a ouvert ses portes à quatre mamans.

C’est un havre de paix, dans un quartier pavillonnaire de Saint-Paul-lès-Dax. Une vieille bâtisse de 300 m2 qui accueille depuis mars dernier des femmes enceintes et jeunes mamans en difficulté.

Laëtitia fait partie des quatre mamans accueillies par la Maisonada, la maison en gascon. Elle vient d’y trouver refuge avec son fils, Liam, après avoir quitté son foyer parental. Pour cette jeune maman, il s’agit de construire son avenir.

Elle vient d’ailleurs de trouver un emploi dans le milieu scolaire. “Pendant la journée, Liam va chez la nounou, la structure vient le chercher vers 18h15”, explique Laëtitia.

► Reportage d'A. Perrin et L. Montiel

Landes : un refuge pour les femmes enceintes ©France 3 Nouvelle-Aquitaine

Multi-casquette

Cette nounou, Laëtitia l’a trouvée via la Maisonada. C’est l’une des multiples tâches des deux salariées de la maison, une éducatrice spécialisée et une conseillère sociale et familiale.

Démarches administratives, emploi, nounous, gestion des comptes, mais aussi apprentissage de la parentalité, leur spectre d’action est large.

“Parfois, on propose des choses pour les bébés, mais on travaille aussi sur l’image de soi pour les mamans abîmées. Quand on partage un quotidien, c’est vivre ensemble, marcher côte à côte en définissant un projet de vie et des perspectives”, illustre Élodie Magescas-Renoux, éducatrice spécialisée.

La structure, qui peut accueillir jusqu’à huit femmes, épaule les jeunes mamans jusqu’aux six mois de l’enfant.

Vivre ensemble

Dans la structure, huit chambres sont prévues pour préserver l’intimité des mamans. Mais pour le reste, chacun met la main à la pâte.

Les repas sont pris ensemble, les tâches ménagères sont réparties. C’est d’ailleurs l’un des seuls critères pour intégrer la maison : les mamans doivent accepter la vie en communauté.

Une manière pour ces jeunes mères de partager aussi leurs ressentis et de créer une véritable entraide.

Des moyens limités

Aujourd’hui, la Maisonada est financée par un fonds de dotation qui lui a alloué 170 000 € cette année.

Pas suffisant pour renouveler le matériel de puériculture. La structure manque en effet de lits, de berceaux cododo ou encore de chaises hautes.

Un financement à hauteur de 6000 € que la Maisonada espère obtenir au cours de la seconde édition du budget participatif des Landes.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.