Dominique Graciet de la chambre d'agriculture des Landes réagit aux propos du ministre de l'agriculture : oui, il y a des choses qui doivent évoluer, mais... !

Dominique Graciet, président régional des chambres d'agriculture des Landes est pleinement d’accord avec le ministre de l’agriculture mais le plus urgent pour lui reste le volet financier d’aide aux éleveurs.

Des procédures d’aides financières en retard

Il y a des bonnes choses dans cette évolution des nouvelles règles de biosécurité, des choses qui vont dans le bon sens mais le plus urgent reste malgré tout que l’on n’a pas fini dans nombre d’exploitations des travaux d’urgence…

Et de jeter une pierre dans le jardin du Ministre de l’Agriculture  en précisant que : « jusqu’à aujourd’hui on a des demandes d’accompagnement financiers par l’Etat qui ne sont pas encore traitées….

Le ministre a raison :

....le point noir dans cette affaire reste le point noir des transports et de toutes les techniques de nettoyage à faire scientifiquement…. 

Et Dominique Graciet d’enfoncer le clou :

...la première crise a été clairement le fait de contamination par de la faune sauvage et un passage Pendant cette dernière crise, on a eu une suspicion dès le début de la propagation mais les règles administratives en vigueur à ce moment-là nous ont empêché de juguler la propagation du virus très très tôt !

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité