Deux incendies ravagent des forêts de pin dans les Landes, un camping évacué

Un incendie à Mimizan et un autre à Seignosse se sont déclarés en milieu d'après-midi ce samedi. Les flammes se propagent rapidement attisées par un vent soutenu. Les autorités ont décidé d'évacuer un camping par précaution.
Au total près de 150 pompiers sont mobilisés ici à Seignosse mais aussi plus au nord à Mimizan
Au total près de 150 pompiers sont mobilisés ici à Seignosse mais aussi plus au nord à Mimizan © L. de Casanove/F3Aquitaine

Le feu le plus important est celui situé sur la commune de Seignosse au sud du département.

80 pompiers et 18 camions ont été envoyés sur place aux alentours de 17 heures 30 ce samedi.

A 19 heures, il était toujours "en propagation libre" nous indique le centre opérationnel d'incendie et de secours des Landes et une quarantaine d'hectares auraient déjà brûlé. En clair, il se propage dans tous les sens et n'est pas encore circonscrit.

La route départementale 189 a été coupée à la circulation.

Le ciel de Seignosse alors qu'un incendie ravage une forêt de pins
Le ciel de Seignosse alors qu'un incendie ravage une forêt de pins © L. de Casanove/F3Aquitaine

 

Une épaisse fumée est visible à plusieurs dizaines de kilomètres à la ronde
Une épaisse fumée est visible à plusieurs dizaines de kilomètres à la ronde © L. de Casanove/F3Aquitaine

 

Le travail des soldats du feu est d'autant plus difficile qu'un vent assez fort souffle sur la côte.

 

Le feu est "en propagation libre" à 19 heures ce samedi soir, "il brûle où il veut" indiquent les pompiers
Le feu est "en propagation libre" à 19 heures ce samedi soir, "il brûle où il veut" indiquent les pompiers © L. de Casanove/F3Aquitaine

 

"Un camping menacé est en cours d'évacuation" ajoute l'officier Codis qui espère voir arriver deux Canadairs partis du sud-est en renfort.

 

A une soixantaine de kilomètres plus au nord, à Mimizan, ce sont 100 hectares de forêts de pins de 25 ans qui sont menacés. L'incendie s'est déclenché aux alentours de 16 heures en bordure d'un camp de gens du voyage et 60 pompiers sont sur place.

Là aussi le vent est défavorable. Il pousserait les flammes vers Bias au sud. Le camp de caravanes a été évacué. 

La préfète, Cécile Bigot-Dekeyzer, doit se rendre sur place dans la soirée. Une enquête a été ouverte.

 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
incendie faits divers