Cet article date de plus de 5 ans

La société landaise Labeyrie a-t-elle trompé ses clients ?

En incorporant dans ses blocs de foie gras, de petits morceaux issus des opérations de déveinage, le groupe industriel landais Labeyrie s'est-il rendu coupable de tromperie sur la marchandise ? C'est ce que devra déterminer le tribunal correctionnel de Dax. 
© France 3 Aquitaine

On ne met dans nos blocs que du foie gras


Hier, pendant plus de deux heures, les deux dirigeants de la Société Labeyrie et leurs avocates ont tenté de s'expliquer. Un débat indigeste où chacun à sa définition des mots. La parure de déveinage par exemple. Pour le décret 93999, relatif aux préparations à base de foie gras, ce sont tous les produits issus du parage du foie gras. Mais pour les industriels, seules les veines sont à jeter. 

Le foie gras collé est donc réintégré dans les blocs. Une pratique épinglée en 2013 lors d'un contrôle des services de la concurrence et des fraudes. 

Euralis et Delpeyrat ont déjà été condamnésL'arrêt de la cour  de cassation de février 2012 précisait les choses. 
Layberie sera-t-elle, elle aussi condamnée ? Le tribunal correctionnel de Dax rendra son délibéré le 21 mars prochain. 

Le reportage de Ludivine Tachon et Jean-Yves Pautrat : 
durée de la vidéo: 00 min 52
La société Labeyrie devant le tribunal correctionnel de Dax


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agro-alimentaire agriculture économie tradition sorties et loisirs justice société