L'électricien d'Escos, qui avait provoqué l'accident sur la route entre Pau et Bayonne, à hauteur de Labatut a été condamné à cinq ans de prison, dont deux avec sursis par le Tribunal correctionnel de Dax, hier, lundi 12 mai. Une faute lourde de la part de l'auteur dans cet accident qui réfute tout.

Rien ne permettait au moment des faits d'établir des facteurs aggravants pour les protagonistes de cet accident, survenu le 1er août 2011 sur la route entre Pau et Bayonne. Aucune trace de freinage, pas d'alcool en cause, pas de vitesse excessive, juste une faute aux conséquences graves.

Le conducteur d'une Jeep entame la courbe d'un virage sans difficulté, mais au fur et mesure du déplacement, le véhicule se déporte sur la voie opposée. Elle finit par s'encastrer dans un fourgon au sortir du virage en étant totalement sur la voie de gauche. Dans l'accident, deux jeunes gens décèdent sur le coup, des étudiants, l'un Canadien, l'autre Français, les pompiers extraient du véhicule deux blessés, dont l'une dans un état grave, elle aussi canadienne.

Le Tribunal correctionnel a choisi une peine lourde, parce que les circonstances sont ambiguës. Le prévenu refuse manifestement de préciser les conditions de l'accident, un état de manque de conscience par la consommation excessive d'anxiolitiques. Une rupture conjugale pourrait expliquer cela, mais la dose ferait penser à une tentative de suicide, ce que réfute le Parquet. Ensuite, la possibilité d'être accaparé par la rédaction de textos au moment de l'accident, d'où le manque d'attention, le prévenu ne donne aucune précision sur ce fait.

Devant tant de mutisme, le Tribunal a suivi les réquisitions du Parquet, instillant au prévenu une prise de conscience nécessaire pour dire la vérité sur le déroulement des faits. L'auteur de l'accident a un mois pour faire valoir son droit à faire appel.

Quelques images au moment des faits montrent la violence du choc ainsi que l'incompréhension autour des circonstances au regard de la courbe empruntée.

 

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité