Landes: le complexe d'entraînement sportif international d'Hagetmau veut rebondir

Publié le Mis à jour le

Cette semaine, le complexe d'entraînement sportif d'Hagetmau, connu sous le nom de Cité Verte, a accueilli les footballeuses du PSG en préparation de la Ligue des Champions. Un coup de projecteur sur cet équipement unique dans le grand sud-ouest. Un projet de développement du site est en cours.
 

Coronavirus oblige, il fallait s’inscrire pour venir admirer les étoiles du football français. 

Pour le moment, elles n’ont pas l’air de transpirer, moi j’aurais été toute rouge à leur place. 

Mathilde, joueuse au Football Club Hagetmautien

 
Le temps de deux entraînements ouverts, les joueuses du PSG ont régalé le public landais comme Mélina et Mathilde, elles aussi footballeuses au club d’Hagetmau : « Pour le moment, elles n’ont pas l’air de transpirer, moi j’aurais été toute rouge à leur place ! »

Cela est très sympa et convivial

Olivier Echouafr, entraîneur du PSG



C’est donc au cœur de la Chalosse, que Olivier Echouafr, l’entraîneur des Parisiennes, a décidé de se mettre au vert pour préparer le quart de finale de la ligue des champions face à Liverpool, samedi à Saint-Sébastien en Espagne. 

La qualité des infrastructures sportives et l’accueil ont séduit l’équipe et l’entraîneur : « Cela est très sympa et convivial. Les conditions sanitaires sont toujours aussi difficiles. C’est bien de voir du public, car les filles en ont besoin et le public a besoin de voir des choses. »

La Cité Verte au coeur des débats pendant les municipales

Se mettre au vert dans la Cité Verte, Hagetmau en a fait son credo et la nouvelle municipalité son cheval de bataille. Pascale Réquenna, élue en mars dernier, veut en faire « le vaisseau amiral économique » de la ville de 4 700 habitants, surnommée à l’époque « la capitale de la chaise. ». 

Rien d’étonnant à ce que les joueuses du PSG aient trouvé refuge en Chalosse. Avant elles, depuis les années 90, Hagetmau a attiré les sportifs professionnels et amateurs bien au-delà des frontières de l’hexagone.

Un domaine sportif unique

Élue la « ville la plus sportive de France » en 2012 par le journal l’Equipe dans la catégorie moins de 20 000 habitants, Hagetmau bénéficie d’une concentration d’équipements sur 30 hectares, sans équivalent dans le grand sud-ouest : 
  • une piscine olympique (la seule du département des Landes) couverte et son espace aqualudique,
  • des terrains de rugby,
  • des terrains de football,
  • des cours de tennis,
  • un fronton pour la pelote basque
  • ou encore un golf de 9 trous

Toutes les disciplines de l’athlétisme peuvent y être pratiquées avec une piste dont le revêtement est à l’identique de celui du Stade de France. À l’intérieur, un dojo de 225 m² et une salle équipée pour la gymnastique. Volley-ball, hand-ball et basket-ball y trouvent tout le confort nécessaire.
 
La cité verte accueille chaque été depuis 15 ans, les Basket Camps de l’ancien international landais Frédéric Fautoux, nouvel entraîneur de l’ASVEL-Lyon Villeurbanne. Près de 200 jeunes par semaine investissent ainsi la Cité Verte, une institution un temps menacée cette année par la crise du COVID.

Un complexe d'entraînement international qui n'attire plus

La situation sanitaire et le confinement du printemps a affaibli un peu plus la Cité. Depuis quelques années, le complexe d’entraînement international a perdu de sa superbe. L’an dernier, l’exercice a été déficitaire avec une baisse de 10 % du chiffre d’affaires. 

Si les équipements sportifs sont à la pointe et sont utilisés toute l'année par les nombreuses associations hagetmautiennes, la faiblesse de l’offre d’hébergement freine la venue des équipes et de leur staff. 
Pour l’heure, la capacité de logement sur place est d’une centaine de lits répartis dans des bungalows équipés de couchages de 90 cm de largeur. « Cet hébergement, même réhabilité, ne correspond pas aux critères de développement actuel. Les sportifs ont d’autres demandes. Les attentes ont évolué » constate Pascale Requenna.
 

Du sport de haut niveau, du loisir et du tourisme vert

Celle qui a fait ses armes en tant qu’adjointe avant de succéder à Serge Lansaman, veut un hébergement à la hauteur des équipements sportifs. La mairie vient d’acquérir un terrain. Des sportifs sont consultés avant de lancer les études de faisabilité. Pas de budget établi pour le moment. L’investissement de la commune dépendra des subventions allouées au projet. 

L’objectif est d’attirer un tourisme d’entreprises pour des stages de cohésion

Pascale Requenna, Maire d'Hagetmau


Les ambitions de la commune vont au-delà de l’utilisation sportive de la Cité Verte. Le site aux portes du centre-ville « permettra le développement du tourisme vert. Le parc de 30 hectares bénéficie de 12 kms de chemins. Nous souhaitons aussi réhabiliter La Guinguette, un point de restauration et d’animation bien connu ici. L’objectif est d’attirer un tourisme d’entreprises pour des stages de cohésion ».

Le calendrier est fixé à juin 2023, pour permettre la venue d’une équipe pour la Coupe du Monde de Rugby. En attendant, le 21 octobre prochain, la commune sera auditionnée devant une commission du Sénat pour intégrer le book de référencement des infrastructures sportives.