Dans les Landes, le facteur va pouvoir livrer les médicaments à domicile aux plus de 60 ans

Un facteur effectue une tournée à vélo à Caen. Photo d'illustration. / © MYCHELE DANIAU / AFP
Un facteur effectue une tournée à vélo à Caen. Photo d'illustration. / © MYCHELE DANIAU / AFP

Dans les Landes, le facteur va pouvoir livrer les médicaments à domicile et La Poste fournir un panel de services aux personnes âgées grâce à une société d'économie mixte avec le Département, dont la création a été lancée vendredi à Mont-de-Marsan.

Par avec AFP

Le département des Landes et le groupe La Poste se sont associés pour créer une société d'économie mixte qui pourra proposer différentes aides aux personnes âgées, notamment la livraison de médicaments par le facteur. 

Cette société d'économie mixte, dont les parts sont détenues à 50% par le Département des Landes et 50% par le Groupe La Poste, est unique en France.

"On s'est lancés dans quelque chose qui ne s'était jamais fait", s'est enthousiasmé Philippe Wahl, président du groupe La Poste, en présentant le nouvel établissement public "XL Autonomie" au côté de Xavier Fortinon, président PS du Conseil départemental des Landes.
 

Un abonnement pour les plus de 60 ans 



Dès ce vendredi, elle offre pour 30 euros par mois (15 euros après déduction fiscale) pour les plus de 60 ans un panel de prestations tels que la mise en place d'un éclairage nocturne automatisé à l'intérieur de la maison, une téléassistance ou encore la livraison de médicaments par le facteur.

Une tablette tactile, créée avec l'aide de spécialistes du CHU de Bordeaux et d'un gériatre du CHU de Limoges, va également "proposer des jeux cognitifs, et la possibilité pour des personnes pas toujours formées aux nouvelles technologies, de rester en contact par vidéo avec leur famille", explique Philippe Wahl. 

Un spécialiste effectuera une première visite à domicile pour aider à déterminer les besoins.

Le coût d'investissement est estimé à 100 euros par mois et par personne, pris en charge principalement par le département (30 à 50 euros) dans le cadre de son plan "Bien Vieillir", ainsi que les caisses de retraite et les Centres d'action sociale.
 

Favoriser le maintien à domicile des seniors 


L'idée du service, testé dans les Landes auprès de 43 seniors depuis deux ans, est de "faciliter la vie des seniors (...) et leur permettre de rester à leur domicile dans les meilleures conditions le plus longtemps possible", selon M. Fortinon.
 


La Poste compte s'appuyer sur son maillage du territoire et son réseau de facteurs, ainsi que sur l'aide de deux accompagnants formés à la gérontologie, avec un objectif de 2.500 adhérents d'ici 5 ans.

M. Wahl, dont le groupe a fait de la "silver économy" (pour les personnes âgées) un axe majeur de sa stratégie de développement, voit notamment dans ce service un moyen de résorber la baisse d'activité liée à la diminution de la distribution des lettres.

Dans ce secteur, "la charge de travail est en train de fondre", a indiqué M. Wahl selon qui les facteurs, dont il a rencontré les syndicats locaux dans la matinée, "sont très enthousiastes et se réjouissent du caractère novateur et de ce lien social créé avec les aînés".

Le service pourrait être développé prochainement dans l'Aisne, l'Eure et le Centre-Ouest. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus