Landes : le principal du collège de Saint-Pierre-du-Mont mis en examen pour voyeurisme

Le principal du collège Lubet-Barbon a été déféré vendredi devant le parquet pour "voyeurisme" après une longue garde à vue, la semaine dernière. Il aurait photographié, à leur insu, des collègues de l'établissement et particulièrement des parties intimes de leur anatomie. Il sera jugé en juillet.

Par CB

D'après le site de Sud-Ouest, le principal aurait été pris sur le fait et une enquête a été menée, révélant d'autres photos et une autre victime.

Depuis sa présentation devant le procureur de la République et sa mise en examen pour "voyeurisme", il lui a été ordonné une interdiction d’exercer ses fonctions, compte tenu de sa position d'encadrant et que les faits concernent du personnel administratif sous ses ordres.

Le principal du collège, qui bénéficie de la présomption d'innocence, est sorti libre mais placé sous contrôle judiciaire.
Il sera jugé, en juillet, devant le tribunal correctionnel de Mont-de-Marsan. 

Il risque un an de prison et 15 000 euros d'amende.

Le délit de "voyeurisme"

Cette mise en examen permet de rappeler que le "voyeurisme" est un délit défini par le code pénal (article 226-3-1)

Le fait d’user de tout moyen afin d’apercevoir les parties intimes d’une personne que celle-ci, du fait de son habillement ou de sa présence dans un lieu clos, a caché à la vue des tiers, lorsqu’il est commis à l’insu ou sans le consentement de la personne.

  • La victime doit déposer plainte dans un délai de 6 ans après les faits.
  • La juridiction compétente est le tribunal correctionnel.
  • La peine encourue est de 1 an d’emprisonnement et de 15 000 € d’amende. Une peine doublée (2 ans, 30 000 euros) si les victimes sont mineures ou vulnérables.
​​​​​​​

Sur le même sujet

Page economie : Lima Adhésifs

Les + Lus