Cet article date de plus de 5 ans

Le groupe Gascogne (bois) repasse au vert au 1er trimestre 2015

Le groupe Gascogne, principal acteur de la filiale bois en France recapitalisé en septembre 2014, a annoncé un résultat net consolidé du 1er semestre 2015 de 7,2 millions d'euros, en forte progression sur la même période en 2014 (-6,9 MEUR).
© F3 Aquitaine
Gascogne estime que le cours du pétrole relativement bas et la parité euro/dollar ont eu un impact positif sur ses comptes au premier semestre, malgré la hausse du prix du bois sur le massif landais et une demande plutôt faible sur le marché des sacs, en particulier dans les secteurs de la construction en Europe et de la poudre de lait en France.

Le chiffre d'affaires du 1er semestre s'élève à 218,9 millions d'euros, en progression de 2,9% par rapport au 1er semestre 2014, principalement grâce à la branche papier.
Celle-ci progresse de 14% après avoir subi un manque d'activité de la papeterie en janvier 2014 en raison d'un incident sur une chaudière, détaille le groupe dans un communiqué.
L'Ebitda (résultat opérationnel courant et dotations aux amortissements et provisions) progresse de 3,8 millions d'euros, à 10,8 MEUR, et atteint sur le 1er semestre 2015 le niveau de l'ensemble de l'année 2014. Selon Gascogne, cette progression résulte principalement d'une amélioration de la marge brute, d'économies sur le poste énergie (3,3 MEUR) et de frais de personnels maîtrisés (-1,4 MEUR).
La variation de trésorerie sur le 1er semestre est en revanche négative (-22,8 MEUR).
Au bilan, la dette nette augmente du fait de la consommation de la trésorerie et les capitaux propres s'améliorent par le résultat positif du semestre.

Gascogne prévoit cependant que le second semestre devrait être moins bien orienté que le premier en matière de résultats, compte tenu de "l'arrêt usine programmé de la papeterie de Mimizan en octobre et de la saisonnalité des ventes".

Le capital social du groupe Gascogne est détenu à hauteur de 70,6% par Attis 2 SAS, 17,45% par Electricité et Eaux de Madagascar (EEM) et 11,95% par d'autres actionnaires.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie